Bientôt une super-agence de la #cybersécurité européenne Cybersécurité dans l'Union Européenne

Carte des cyber-attaques en temps-réel en Europe

Déroulez ici

L’Europe confirme sa volonté d’améliorer sa cyber-sécurité et annonce la création d’une nouvelle agence pour mieux se défendre. Le 13 septembre, dans son discours annuel sur l’état de l’Union, le président Jean-Claude Juncker a donc annoncé les objectifs pour une meilleure cybersécurité et une libre circulation des données dans l’UE.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

La cyber-sécurité prise au sérieux

Ses propositions prévoient en particulier une nouvelle directive concernant la lutte contre la fraude et la contrefaçon des moyens de paiement autres que les espèces. L’objectif est d’apporter une réponse pénale plus efficace face à la cybercriminalité et un cadre globale européen et en mesure de renforcer la coopération internationale en matière de cybersécurité.

[aesop_quote type=”block” background=”#282828″ text=”#ffffff” align=”left” size=”1″ quote=”Au cours des trois dernières années, nous avons fait des progrès dans la sécurisation de l’internet. Mais l’Europe reste mal équipée face aux cyberattaques. C’est pourquoi la Commission propose aujourd’hui de nouveaux outils, et notamment une Agence européenne de cybersécurité, pour mieux nous défendre contre ces attaques.” cite=”Jean-Claude Juncker” parallax=”off” direction=”left” revealfx=”off”]

Ces nouvelles règles prévoient également d’assurer la libre circulation des données à caractère non personnel dans l’UE. Ceci permettra donc le stockage et le traitement de données à caractère non personnel dans l’Europe entière. Un coup d’accélérateur pour la création d’un environnement de cloud computing encadré par des règles uniques au sein de l’espace européen.

Une nouvelle agence de cybersécurité européenne

Dans son communiqué, l’UE annonce que son actuelle Agence européenne pour la sécurité des réseaux et de l’information, ENISA, sera transformée en une agence dotée d’un mandat permanent devant aider les États membres à prévenir efficacement les cyberattaques et à y répondre. C’est ainsi une confirmation du rôle que cette agence occupait jusqu’alors.

Pour améliorer la préparation de l’UE en cas d’attaques, elle sera également en charge d’organiser chaque année des exercices de cybersécurité paneuropéens. Elle devra également s’assurer d’un meilleur partage des connaissances et des informations sur les menaces par la création de centres d’échange et d’analyse d’informations.

pour ce faire, l’ENISA verra son budget plus que doubler de 11 à 23 Mios dans 4 ans et son équipe passera de 84 à 125 personnes.

[aesop_image imgwidth=”100%” img=”https://www.ledecodeur.ch/wp-content/uploads/2017/09/Proposed-task-new-ENISA-2017.jpg” align=”center” lightbox=”on” captionposition=”left” revealfx=”frombelow” overlay_revealfx=”off”]

Une certification et une obligation d’annonce de cyber-incident

L’Agence de la cybersécurité, ENISA, sera également en charge de mettre en œuvre un processus de certification. Ce projet proposé à l’échelle de l’UE devra poser un cadre de certification validant un ensemble complet de règles, exigences techniques, normes et de procédures de sécurité.

L’agence devra également contribuer à la mise en œuvre de la directive sur la sécurité des réseaux et des systèmes d’information. Il est d’ores et déjà prévu que celle-ci imposera le signalement des incidents graves aux autorités nationales.

Les pré-requis pour une cyber-sécurité

Cette annonce démontre que monde politique européen est maintenant bien conscient de la nécessité de réduire les cyber-risques.

La démarche est cohérente car elle ne s’offre pas uniquement une agence centrale mais également un cadre législatif lui permettant répondre pénalement à l’explosion de la cyber-criminalité. La création de certification de sécurité est également un point positif qui rappelle le rôle régulatoire des Etats pour éviter des pertes catastrophiques de données. La voie est maintenant tracée pour l’Europe.

Peut-être que l’évolution du paysage de la cyber-sécurité européenne influencera les prochaines décisions de la Suisse.  Pour l’instant MELANI reste notre point de repère national. A suivre donc.

Voici ci-dessous les liens utiles en commençant par l’annonce:

https://ec.europa.eu/commission/news/cybersecurity-and-free-flow-non-personal-data-eu-2017-sep-19_fr

Le communiqué de presse:

European Commission – PRESS RELEASES – Press release – État de l’Union 2017 – Cybersécurité: La Commission dote l’UE de moyens supplémentaires pour répondre aux cyberattaques

European Commission – Press Release details page – Commission européenne – Communiqué de presse Bruxelles, le 19 septembre 2017 . Le 13 septembre, dans son discours annuel sur l’état de l’Union, le président Jean-Claude Juncker a déclaré: “Au cours des trois dernières années, nous avons fait des progrès dans la sécurisation de l’internet.

La présentation de la nouvelle agence:

No Title

No Description

Une présentation de l’état de la cyber-sécurité lors de cette annonce:

No Title

No Description

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter