matrix data données

Un cryptage post-quantique déjà cassé par un simple PC en 60 minutes #NIST

Le mois dernier, le NIST, le National Institute of Standards and Technology, du ministère américain du commerce, a sélectionné quatre algorithmes de chiffrement post-ordinateur quantique.

un petit clic pour ma veille

Aujourd’hui, une nouvelle attaque brise SIKE, un de ces quatre algorithmes supplémentaires proposé en test par le NIST.

A noter que l’attaque n’a aucun impact sur les quatre algorithmes sélectionnés par le NIST qui reposent quant à eux sur des techniques mathématiques complètement différentes de SIKE.

Un chiffrement censé résister aux ordinateurs quantiques a été cassé en une heure sur un PC monocœur

C’est la deuxième fois en six mois qu’un algorithme  » post quantique  » est anéanti par un calcul réalisé sur un simple PC. Un fiasco qui démontre la difficulté de trouver des remplaçants pour nos techniques de chiffrement actuels.

Post-quantum encryption contender is taken out by single-core PC and 1 hour

In the US government’s ongoing campaign to protect data in the age of quantum computers, a new and powerful attack that used a single traditional computer to completely break a fourth-round candidate highlights the risks involved in standardizing the next generation of encryption algorithms. Last month, the US Department of Commerce’s National Institute of Standards and Technology, or NIST, selected four post-quantum computing encryption algorithms to replace algorithms like RSA, Diffie-Hellman, and elliptic curve Diffie-Hellman, which are unable to withstand attacks from a quantum computer.

Veilleur et spécialiste en cybersécurité