La cyber est dorénavant au centre des scènes de crimes #cybercriminalité #Europol

Déroulez ici

Comme mentionné dans son communiqué, Europol confirme que la cybercriminalité continue de mûrir et devient de plus en plus audacieuse, se concentrant davantage sur des cibles plus vastes et plus rentables, ainsi que sur les nouvelles technologies. Les données sont l’élément clé de la cybercriminalité, tant du point de vue du crime que de celui de l’enquête.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Ces principales menaces démontrent la complexité de la lutte contre la cybercriminalité et soulignent que les criminels n’innovent dans leur comportement criminel que lorsque les modes opératoires existants sont devenus vains ou que des opportunités plus rentables se présentent. Essentiellement, les nouvelles menaces ne proviennent pas seulement des nouvelles technologies, mais aussi de vulnérabilités connues des technologies existantes, qui restent non corrigées pendant de longues périodes.

Pour en savoir plus sur leur dernier rapport IOCTA 2019 (Internet Organised Crime Threat Assessment) :

Cybercrime is becoming bolder with data at the centre of the crime scene

Europol’s 2019 cybercrime report provides insights into emerging threats and key developments. Cybercrime is continuing to mature and becoming more and more bold, shifting its focus to larger and more profitable targets as well as new technologies. Data is the key element in cybercrime, both from a crime and an investigate perspective.

Le rapport complet

INTERNET ORGANISED CRIME THREAT ASSESSMENT (IOCTA) 2019

This annual assessment of the cybercrime threat landscape highlights the persistence and tenacity of a number of key threats. In all areas, we see how most of the main threats have been reported previously, albeit with variations in terms of volumes, targets and level of sophistication.

No Title

No Description

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter