Des hackers peuvent détourner les sirènes d’urgence avec une simple radio #USA Tout est piratable

Déroulez ici

Aux Etats-Unis, la ville de San Francisco est couvertes par plus de 100 sirènes d’urgence prévues pour avertir les habitants en cas d’inondation, d’incendie, de tremblement de terre ou de terrorisme.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Les hackers ont pris l’habitude démontrer que tout est piratable, y compris bien sûr ce type de sirène. Ils ont ainsi montré que celles-ci ont été longtemps vulnérables à des attaques. Pour ce faire, un simple émetteur radio-fréquence construit avec 30 $ de matériel aurait permis d’exploiter une faille et provoquer le chaos dans la ville. A priori, la même vulnérabilité pourrait très bien affecter des systèmes d’urgence similaires dans d’innombrables autres villes, universités et installations d’utilité publique aux USA pour ce cas-là.

Hackers Can Hijack Emergency Sirens With a Radio

More than 100 emergency sirens blanket the City of San Francisco, ready to warn locals in the event of a flood, a fire, an earthquake, or terrorism. And while true emergencies are few and far between, everyone in the Bay Area knows the siren’s racket, even if they’ve trained their ears to tune it out.

This Radio Hacker Could Hijack Citywide Emergency Sirens to Play Any Sound

At exactly noon on the first Tuesday after Balint Seeber moved from Silicon Valley to San Francisco in late 2015, the Australian radio hacker and security researcher was surprised to discover a phenomenon already known to practically every other resident of the city: a brief, piercing wail that rose and then fell, followed by a man’s voice: “This is a test.

et le risque n’est pas nouveau comme le montre ces autres articles:

Hacking Attack Woke Up Dallas With Emergency Sirens, Officials Say

Officials in Dallas said the city’s warning system was hacked late on Friday night, disrupting the city when all 156 of its emergency sirens sounded into the early hours of Saturday morning. The alarms, which started going off around 11:40 p.m. Friday and lasted until 1:20 a.m.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter