18 élections piratées l’année dernière #cyber #FreedomHouse

Internet met aujourd’hui en danger les démocraties. Les élections manipulées ou perturbées sont là pour confirmer le dernier rapport de Freedom House.

un petit clic pour ma veille

Manipuler les médias sociaux pour nuire à la démocratie

 

[aesop_image img= »https://www.ledecodeur.ch/wp-content/uploads/2017/11/logo-Freedom-House-1.jpg » align= »right » lightbox= »off » captionposition= »left » revealfx= »inplace » overlay_revealfx= »off »]

Dans son rapport 2017, Freedom House constate que les gouvernements du monde entier ont considérablement augmenté leurs efforts pour manipuler l’information sur les médias sociaux au cours de la dernière année. Il note que les régimes chinois et russes ont été les pionniers de l’utilisation de méthodes clandestines pour déformer les discussions en ligne et réprimer la dissidence il y a plus de dix ans, mais la pratique est devenue mondiale. Ces interventions dirigées par l’État constituent une menace majeure pour la notion d’Internet en tant que technologie libératrice.

https://freedomhouse.org/report/freedom-net/freedom-net-2017

La manipulation de contenu en ligne a contribué pour la septième année consécutive au déclin général de la liberté sur Internet, avec une augmentation des perturbations du service Internet mobile et une augmentation des attaques physiques et techniques contre les défenseurs des droits humains et les médias indépendants.

Les principales conclusions de Freedom House

Ce rapport indique que les tactiques de manipulation et de désinformation en ligne ont joué un rôle important dans les élections d’au moins 18 pays au cours de l’année écoulée, y compris les États-Unis.

Les tactiques de désinformation ont contribué pour la septième année consécutive au déclin général de la liberté sur Internet, tout comme l’augmentation des perturbations du service Internet mobile et l’augmentation des attaques physiques et techniques contre les défenseurs des droits humains et les médias indépendants.

Un nombre record de gouvernements ont restreint le service Internet mobile pour des raisons politiques ou de sécurité, souvent dans des zones peuplées de minorités ethniques ou religieuses.

Pour la troisième année consécutive, la Chine a été le pire abuseur de la liberté sur Internet au monde, suivie par la Syrie et l’Éthiopie.

25% des internautes sont libres

Selon Freedom House, moins de 25 % des internautes sont libres sur internet:

Internet Freedom Declines Globally: Disinformation tactics contributed to a seventh consecutive year of overall decline in internet freedom, finds a new report from Freedom House. Freedomonthenet.org

La désinformation passe principalement par les médias et les réseaux sociaux, même si l’on constate également des vols d’identité également (FOTN = Freedom On The Net):

Internet Freedom Declines Globally: Disinformation tactics contributed to a seventh consecutive year of overall decline in internet freedom, finds a new report from Freedom House. Freedomonthenet.org

Le rapport complet est accessible ici:

Cliquer pour accéder à FOTN_2017_Final.pdf

Des articles en relation avec cette actualité:

https://www.siliconrepublic.com/enterprise/elections-internet-freedom-online-manipulation?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

Think the US is alone? 18 countries had their elections hacked last year

While America explores quite how much its election was interfered with by outsiders, the news isn’t good for the rest of us, according to independent watchdog Freedom House.

Veilleur et spécialiste en cybersécurité

Newsletter