mercredi , 30 septembre 2020

Pourquoi Facebook a fabriqué volontairement une faille 0-day

Alors que tout développeur se démène pour ne pas inclure de vulnérabilité dans son code, des employés de Facebook par contre ont volontairement inclus une faille 0-day … pour la bonne cause.

Voici, ci-dessous le résumé de cette affaire qui a permis de mettre la main sur un pédophile qui se croyait hors d’atteinte de la justice. Mal lui en a pris 👍️


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Facebook n’a pas créé directement ce malware, mais a fait intervenir une société spécialisée qui a eu l’idée d’utiliser une faille zero-day dans le lecteur vidéo de Tails Linux pour faire fuiter l’adresse IP d’origine. Ce développement aurait coûté plusieurs centaines de milliers de dollars. Une fois finalisé, l’outil a été transmis au FBI, qui l’a utilisé pour dresser une souricière.

article 01net

Comment Facebook a aidé le FBI à pirater un utilisateur pédophile

Il était devenu l’homme à abattre au sein des équipes de sécurité de Facebook. Buster Hernandez, 41 ans, a utilisé le réseau social pour harceler et menacer brutalement des petites filles pendant des années, dans le but de leur soutirer des selfies pornographiques. Le problème, comme le relate Vice, c’est qu’il restait insaisissable.

Facebook a aidé le FBI à arrêter un prédateur sexuel en le piratant

Si Facebook lutte contre les abus et le harcèlement en ligne depuis des années, c’est la première fois que le réseau social collabore avec le FBI pour arrêter un suspect. Durant des années, Buster Hernandez a fait chanter des centaines de jeunes filles à coups de menaces de viol et de fusillade de masse afin que ces mineures lui envoient des photos et des vidéos dénudées.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

kit premier secours

Un guide du NIST pour se rétablir après une attaque de ransomware

Le NIST a publié un guide pratique sur la cybersécurité que les entreprises peuvent utiliser pour se remettre d'attaques de type ransomware

Un dealer du darknet trahi … par ses empreintes digitales

Voici le récit intéressant qui montre comment un e-baron de la drogue est tombé grâce à une simple photographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter