Les GAFA écoutent vos conversations #IA

Déroulez ici

Il n’y a pas un GAFA meilleur qu’un autre comme le montre l’actualité de la dernière semaine. En effet, tous ces géants du web écoutent nos conversations pour améliorer leur intelligence artificielle.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Apple et Google renoncent à écouter nos conversations avec Siri et Google Assistant

Les deux marques suspendent en partie ou entièrement leur programme d’écoute. Une enquête est ouverte chez Google, tandis qu’Apple demandera bientôt l’autorisation de ses clients.

German privacy probe orders Google to stop listening in on voice recordings for 3 months

Germany’s data protection commissioner in Hamburg has launched an investigation into Google over revelations that contracted workers were listening to recordings made via smart speakers. Google has been ordered to cease manual reviews of audio snippets generated by its voice AI for three months while the investigation is under way.

Surprise, Microsoft aussi écoute vos conversations avec Cortana (et sur Skype)

Depuis quelques semaines, la majorité des constructeurs d’assistants vocaux occidentaux reconnaissent un à un que des humains écoutent les conversations que les utilisateurs ont avec leurs appareils vocaux. Le premier à ouvrir le bal fut Amazon Alexa, puis Google Assistant et Siri et Apple.

Au calme, Twitter a utilisé les données de ses utilisateurs sans leur consentement

Dans un communiqué, Twitter a révélé que les données personnelles de certains de ses utilisateurs avaient été utilisées sans que ceux-ci n’en aient été préalablement informés. Partagée dans la nuit de mardi à mercredi, la déclaration de Twitter explique que ces données ont servi à des fins de publicités ciblées.

Google contractors told to stop listening to conversations captured on your Home assistant… for now, in Europe at least

Google has agreed to temporarily stop listening to audio captured by its Google Home smart speaker across the European Union… after an investigation was started by German regulators.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter