Comment un jogging peut dévoiler des bases militaires secrètes Des données pas si inoffensives que ça

Déroulez ici

En novembre, Strava, un réseau social pour les sportifs, a lancé une carte mondiale mise à jour qui visualisait toutes les données de localisation que ses utilisateurs diffusaient collectivement, révélant des spots de course populaires dans le monde entier. Un visuel fascinant mais qui a aussi accidentellement localisé l’emplacement et la disposition des bases militaires secrètes où les soldats soucieux de leur forme physique couraient avec leurs objets connectés ou leurs téléphones.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Bref, tout cela n’en n’est qu’à ces début. Nos téléphones et nos habitudes incessantes de diffuser des information qui semblent inoffensives sur internet doivent nous rappeler qu’elles peuvent se retourner contre nous, directement ou indirectement. Je vous laisse maintenant réfléchir à toutes les façons dont vos traces numériques pourraient être utilisées contre vous, en commençant peut-être par les cambrioleurs par exemple.

Cette application de fitness dévoile les plans de bases militaires top-secrètes

S’il n’est pas possible de repérer des installations ultra-secrètes sur Google Maps ou Apple Plans, l’application Strava se charge de le faire. Vous rêvez de découvrir et ” survoler ” des installations ultra-secrètes de l’armée américaine, en Afghanistan, sur le territoire américain, ou même ailleurs dans le monde ?

Why Strava’s Fitness Tracking Should Really Worry You

As concern about Strava’s fitness tracking spreads like a contagion, thanks to the apparent exposure of U.S. military bases, there are good reasons for the general user to be concerned about the privacy of the popular healthy living app and its competitors.

Strava’s fitness heatmaps are a ‘potential catastrophe’

I’m not sure how many times we need to go through this. The trifecta parable of confusing privacy settings, postpublication safety considerations and the requirement of major headlines for companies to give a shit. It’s as if the makers of Strava and its ilk are living in a completely different internet.

Worried about Strava? It’s not the only app mapping our every move | Keza MacDonald

It was a great PR move: in November fitness tracking company Strava launched an updated global heatmap that visualised all the location data that its users had been collectively broadcasting, revealing popular running spots around the world.

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter