vendredi , 14 août 2020
Cyberthreat in real-time
La vision des cyber-attaque selon kaspersky

Kaspersky annonce sa «Global Transparency Initiative»

Kaspersky Lab, basé à Moscou, a annoncé la semaine passée qu’il demanderait à des parties indépendantes de vérifier la sécurité de son logiciel antivirus.

Une interdiction américaine et des vols de données

Cette annonce fait suite à la décision du département américain de la sécurité intérieure qui a ordonné à toutes les agences fédérales américaines d’arrêter d’utiliser les produits Kaspersky en raison de liens présumés avec le gouvernement russe.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

L’antivirus russe s’était en effet vu reprocher au début du mois d’octobre d’avoir été exploité par des pirates informatiques russes comme un outil de recherche semblable à Google pour détecter des informations sensibles.

Un leader cybersec transparent

Kaspersky, considéré par Gartner comme un leader en cyber-sécurité, a déclaré qu’il soumettrait le code source de son logiciel et les futures mises à jour de produits à un large éventail d’experts en sécurité informatique et des représentants de gouvernements.

Il s’est également engagé à faire examiner par d’autres parties d’autres aspects de ses activités, y compris le développement de logiciels. Il est prévu que les audits de son logiciel, qui est utilisé sur quelque 400 millions d’ordinateurs dans le monde, débuteront d’ici le premier trimestre de l’année prochaine.

Voici son communiqué:

Kaspersky Lab présente sa ” Global Transparency Initiative “

Kaspersky Lab annonce le lancement de sa ” Global Transparency Initiative ” dans le cadre de son engagement permanent à protéger ses clients contre les cyber-menaces, quelle que soit leur origine ou leur but.

D’autres articles sur ce sujet:

Kaspersky Lab tries to claw back trust with transparency initiative | ZDNet

Kaspersky Lab has promised to work with independent companies to conduct audits on its product source code in the future in an effort to reestablish trust in the wake of alleged involvement in US government data theft.

Kaspersky Lab to open software to review, says nothing to hide

(Reuters) – Moscow-based Kaspersky Lab said on Monday it will ask independent parties to review the security of its anti-virus software, which the U.S. government has said could jeopardize national security, citing concerns over Kremlin influence and hijacking by Russian spies.

A noter encore que Kasperky vient de fêter son vingtième anniversaire:

Kaspersky Lab a 20 ans : événements et étapes clés

Tout le monde a parfois besoin de s’arrêter pour prendre le temps de réfléchir à l’avenir et jeter un coup d’œil au passé. Chez Kaspersky Lab, nous ne cessons de penser au futur, nous n’avons donc pas besoin de nous arrêter pour y réfléchir.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

Les 6 principes de la persuasion #ingénieriesociale

Selon une récente étude sur l'ingénierie sociale, 48% des gens échangeraient leur mot de passe contre un morceau de chocolat

Le hack qui pourrait faire croire à la reconnaissance faciale que vous êtes quelqu’un d’autre

La reconnaissance faciale prolifère rapidement mais les derniers développements en intelligence artificielle confirme qu'elle est loin d'être infaillible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter