La France lance sa plateforme Cybermalveillance.gouv.fr Un site d'annonce et d'aide contre la cyber-criminalité

Déroulez ici

Dans le cadre du Mois européen de la cybersécurité, la France a ouvert au niveau national sa plateforme cybermalveillance.gouv.fr.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Ce site offre ainsi un guichet en ligne aux victimes de cybermalveillance. Il met en relation ces victimes avec des prestataires de proximité et compétents en matière de cyber-sécurité. Il s’adresse aux particuliers, aux entreprises (PME/TPE) et collectivités territoriales.

Lancement national de la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr

Après une phase d’expérimentation, le dispositif d’aide aux victimes Cybermalveillance.gouv.fr sera lancé sur l’ensemble du territoire national le mardi 17 octobre, par Louis Gautier, Secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, en présence de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé du Numérique.

Pour rappel, la Suisse dispose aujourd’hui uniquement d’une page simple d’annonce proposée par la police fédérale :

Formulaire d’annonce

Nous vous prions de vous adresser directement à Facebook si vous souhaitez signaler des groupes, pages ou commentaires publiés sur Facebook, sans caractère pénal et sans lien apparent avec la Suisse (au moyen du lien “Signaler” prévu à cet effet et affiché en bas du groupe, de la page ou du commentaire correspondant).

De son côté, la centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sûreté de l’information MELANI propose simplement une page de questions-réponses et un formulaire :

Cas fréquemment annoncés et formulaire

Les questions suivantes nous sont fréquemment posées. En cliquant sur le lien correspondant, vous recevrez une proposition de réponse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter