Un mois aura suffit aux hackers allemands pour pirater le scanner d’iris du Galaxy S8

In Sécurité de l'info
Déroulez ici

Chaque nouveauté de sécurité est une opportunité pour les pirates de démontrer qu’aucun système est infaillible. A cette course contre la montre, ce sont les hackers allemands du CCC, le fameux Chaos Computer Club, qui ont été les premiers à annoncer avoir contourné la sécurité du scanner d’iris du Galaxy S8.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Un appareil photo, une imprimante et une lentille de contact, le tout pour moins de 1’000$, suffisent pour tordre l’authentification biométrique proposée par Samsung sur son dernier mobile. Voici la vidéo du CCC pour vous en rendre compte:

Hacking the Samsung Galaxy S8 Irisscanner

Mobile vendors have established fingerprints as a biometric feature to unlock smartphones. Now they turn to iris recognition, as do hacke…

et un florilège d’article sur cette actualité:

Des hackers allemands ont piraté le scanner d’iris du Galaxy S8

Le scanner d’iris du Galaxy S8 n’est peut-être pas aussi sécurisé qu’on le pensait. Selon les données officielles, le Samsung Galaxy S8 et le S8+ se sont vendus à plus de 5 millions d’unités, moins d’un mois après le lancement. Samsung y a mis le paquet en termes d’innovation et l’un de ses arguments de vente est le scanner d’iris.

https://www.theguardian.com/technology/2017/may/23/samsung-galaxy-s8-iris-scanner-german-hackers-biometric-security

Breaking the iris scanner locking Samsung’s Galaxy S8 is laughably easy

Hackers have broken the iris-based authentication in Samsung’s Galaxy S8 smartphone in an easy-to-execute attack that’s at odds with the manufacturer’s claim that the mechanism is “one of the safest ways to keep your phone locked.” The cost of the hack is less than the $725 price for an unlocked Galaxy S8 phone, hackers with the Chaos Computer Club in Germany said Tuesday.

http://www.samsung.com/global/galaxy/galaxy-s8/security/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter