jeudi , 1 octobre 2020
BCM - Les 5 éléments de base

Business Continuity Management: Les 4 éléments de base et leurs relations

Gérer la continuité, le Business Continuity Management ou BCM, c’est être en mesure d’identifier quels sont les impacts d’une menace sur un éco-système afin d’en réduire les effets sur les activités métiers.

Pour faire une analyse d’impact cohérente et pragmatique, voici un schéma des 5 éléments de base à considérer, accompagnés de leurs interrelations:


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement
  1. La mission de l’entreprise se traduit en processus qui vont lui permettre d’atteindre ses objectifs;
  2. Les personnes sont en charge de réaliser les tâches sous-jacentes des processus;
  3. Les bâtiments / locaux qui hébergent les personnes ou éventuellement des actifs informatiques comme dans le cas d’un centre de calcul;
  4. Les applications ou plus globalement les ressources informatiques qui sont nécessaires aux processus.

On peut également mentionner dans ce modèle les fournisseurs tiers proposant des prestations externalisées (outsourcing) ou des applications informatiques (ex: cloud computing).

Un modèle d’analyse d’impact (Business Impact Analysis – BIA)

Grâce à ce modèle d’analyse d’impact (Business Impact Analysis – BIA), il est donc possible de comprendre facilement qu’un impact sur un bâtiment, comme un incendie ou une innondation, peut avoir des effets sur des équipes qui devront être relogées ou sur des applications qui devront utiliser un centre de secours informatique par exemple. De même, dans le cas d’une pandémie, l’absence des équipes aura logiquement un impact sur les processus et l’occupation des locaux, …. etc.

 

BCM Vision from app4sec

Staff in charge of carrying out the work in the organisation

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

kit premier secours

Un guide du NIST pour se rétablir après une attaque de ransomware

Le NIST a publié un guide pratique sur la cybersécurité que les entreprises peuvent utiliser pour se remettre d'attaques de type ransomware

Un dealer du darknet trahi … par ses empreintes digitales

Voici le récit intéressant qui montre comment un e-baron de la drogue est tombé grâce à une simple photographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter