holding a smartphone

Voici les données disséminées par WhatsApp, Signal, Telegram, Threema, …

Toutes les applications de messagerie ne sont pas toutes aussi sécurisées qu’elles voudraient le faire croire. En effet, certaines d’entre elles disséminent plusieurs types de données différentes lors des échanges.

un petit clic pour ma veille

Un document de formation du FBI déclassifié récemment montre le degré d’accès au contenu des messages cryptés des principaux services de messagerie sécurisée et ce que les forces de l’ordre peuvent apprendre sur votre utilisation de ces applications.

Here’s what data the FBI can get from WhatsApp, iMessage, Signal, Telegram, and more

Not every secure messaging app is as safe as it would like us to think. And some are safer than others. A recently disclosed FBI training document shows how much access to the content of encrypted messages from secure messaging services US law enforcement can gain and what they can learn about your usage of the apps.

Document Detail – Property of the People

Share460Tweet4FlipEmail464 Shares

Veilleur et spécialiste en cybersécurité

Newsletter

Me suivre: