jeudi , 1 octobre 2020
cerveau

Le cerveau bientôt piratable grâce à Elon Musk?

Guérir la cécité, la paralysie, la surdité et les maladies mentales, ce ne sont là que quelques-unes des applications que les interfaces électroniques cerveau-ordinateur vont un jour pouvoir réaliser selon Elon Musk et les employés de sa société de neurosciences Neuralink.

Comme le rapportent les articles ci-dessous, les premiers tests ont été réalisés sur les porcs et pourquoi pas dans un proche avenir passer à l’étape suivante: les humains.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

A suivre et heureusement que le piratage de cette interface pour prendre contrôle du cerveau reste encore du domaine de la science-fiction.

Musk says that Neuralink implants are close to ready for human testing

On Friday, Elon Musk gave an update on what’s probably his third-most prominent company: Neuralink. Neuralink had been pretty low profile (especially in comparison to Tesla and SpaceX) prior to this time last year, which is when Musk first went into detail about the company’s goals and progress.

Elon Musk to show off working brain-hacking device

The device the company is developing consists of a tiny probe containing more than 3,000 electrodes attached to flexible threads thinner than a human hair, which can monitor the activity of 1,000 brain neurons.

Elon Musk’s Neuralink is neuroscience theater

Rock-climb without fear. Play a symphony in your head. See radar with superhuman vision. Discover the nature of consciousness. Cure blindness, paralysis, deafness, and mental illness. Those are just a few of the applications that Elon Musk and employees at his four-year-old neuroscience company Neuralink believe electronic brain-computer interfaces will one day bring about.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

Un dealer du darknet trahi … par ses empreintes digitales

Voici le récit intéressant qui montre comment un e-baron de la drogue est tombé grâce à une simple photographie.

Microsoft Sécurité

Un hold-up de 150 Mios $ et le code de Windows XP dans la nature #veille (27 sept. 2020)

Les actualités de cybersécurité qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter