vendredi , 14 août 2020
Android

Google présente son rapport de transparence sur la sécurité d’Android

Google publie dorénavant un rapport trimestriel de transparence de la sécurité des Android. Ces rapports s’appuient en particulier sur des analyses qui recherchent des preuves d’applications potentiellement nuisibles (PHA). Si les analyses détectent une PHA, Google Play Protect en avertit l’utilisateur et peut désactiver ou supprimer les PHA. Pour rappel, Google Play Protect est une protection intégrée sur les appareils Android qui analyse chaque jour plus de 50 milliards d’applications de l’intérieur et de l’extérieur de Google Play.

Lors de la première année annuelle de la sécurité Android par Android depuis 2014, moins de 1% des appareils étaient équipés de PHA selon son article ci-dessous. Le pourcentage aurait d’ailleurs diminué progressivement au fil du temps et cette tendance à la baisse se poursuit en 2018.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Introducing the Android Ecosystem Security Transparency Report

Update: We identified a bug that affected how we calculated data from Q3 2018 in the Transparency Report. This bug created inconsistencies between the data in the report and this blog post. The data points in this blog post have been corrected.

et pour tout savoir sur la sécurité d’Android, voici la source de référence de Google:

Secure an Android Device | Android Open Source Project

Android incorporates industry-leading security features and works with developers and device implementers to keep the Android platform and ecosystem safe. A robust security model is essential to enable a vigorous ecosystem of apps and devices built on and around the Android platform and supported by cloud services.

incluant les liens vers les derniers rapports comme celui-ci:

Cliquer pour accéder à Google_Android_Enterprise_Security_Whitepaper_2018.pdf

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

Au coeur d’une attaque de la première brèche à la demande de rançon #ransomware

Comprendre les techniques utilisées par les criminels est bien sûr essentiel pour savoir comment se protéger

Un BlackBerry les envoie en prison 5 ans après sa saisie

Un BlackBerry a pu être finalement déchiffré cinq ans après sa saisie par la police et il est maintenant en passe de devenir l’élément de preuve clé de l’une des plus longues enquêtes sur l’importation de drogues en Australie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter