Comment des hackers nigérians pillent l’industrie du transport maritime #GoldGalleon Le piratage n'a pas de frontière

Déroulez ici

Voici encore un exemple de l’impact néfaste des cyber-pirates sur les économies. Cette fois-ci, l’attention est portée sur des hackers nigérians qui ciblent l’industrie du transport maritime.

Des chercheurs de Secureworks ont découvert un réseau de piratage nigérian qui cible les entreprises de transport maritime afin d’essayer de voler des millions de dollars chaque année. Ce réseau non identifié précédemment et qu’ils ont nommé GOLD GALLEON, s’est spécialisé  dans la fraude par courriel professionnel (BES pour business email spoofing).

Processus typique de fraude par email (Source Secureworks)

Contrairement à d’autres groupes, GOLD GALLEON ne cible pas un large éventail d’entreprises, mais semble se concentrer uniquement sur les entreprises de transport maritime mondial et leurs clients.

Les chercheurs de la CAT estiment qu’entre juin 2017 et janvier 2018, GOLD GALLEON a tenté de voler un minimum de 3,9 millions de dollars américains aux entreprises de transport maritime et à leurs clients.

Pour en savoir plus, voici une recherche fouillée qui montre également leur mode opératoire et les échanges entre pirates. Intéressant.

GOLD GALLEON: How a Nigerian Cyber Crew Plunders the Shipping Industry

Learn how in 2017, Secureworks® Counter Threat Unit™ (CTU) researchers continued to track GOLD SKYLINE, a financially motivated Nigerian threat group involved in business email compromise (BEC) and business email spoofing (BES) fraud.

Gold Galleon hackers target maritime shipping industry | ZDNet

Researchers have uncovered a Nigerian hacking ring which targets maritime shipping firms in order to try and steal millions of dollars on an annual basis. On Wednesday, security experts from the Secureworks Counter Threat Unit (CTU) said that the previously unidentified “Gold Galleon” threat group specializes in business email compromise (BEC) and business email spoofing (BES) fraud to dupe their victims into parting with funds.

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.