Des #malwares préinstallés sur les appareils Android ont généré un revenu de 115 000 $ en 10 jours Un véritable modèle économique pour les cyber-mafias

Android

Déroulez ici

Voici encore une démonstration qu’il y a un véritable modèle économique derrière les malwares, éventuellement (in?)volontairement avec l’aide de constructeurs de smartphones.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Ainsi, l’équipe de Check Point Mobile Security a découvert une vaste campagne de malware en cours qui a fait jusqu’à présent 5 millions de victimes. Selon les rumeurs, le malware surnommé RottenSys a réussi à créer une armée massive de botnets comprenant ces 5 millions d’appareils mobiles à travers le monde.

Le logiciel malveillant est caché dans une application de service Wi-Fi du système qui est déjà installée par défaut sur d’innombrables modèles de smartphones fabriqués par des sociétés éminentes telles que Honor, Huawei, GIONEE, Samsung, Oppo, Vivo et Xiaomi.

Selon le blog, les chercheurs pensent que ces entreprises ne peuvent être tenues directement responsables du malware. Les smartphones auraient pu être infectés pendant la phase de la chaîne de construction, possiblement via une société de distribution ou un employé.

Pour information, le malware est capable d’assembler aujourd’hui une armée de botnets et en seulement dix jours les attaquants ont fait des profits estimés d’env. 115 000 $.

Pre-installed malware on Android devices made $115k revenue in 10 days

Check Point Mobile Security Team discovered a massive, on-going malware campaign that so far has claimed 5 million victims. Reportedly, the malware dubbed as RottenSys has managed to create a massive army of botnets comprising of 5 million mobile devices from across the globe.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter