jeudi , 1 octobre 2020

La police déverrouille maintenant des iPhones avec les empreintes des morts

En novembre 2016, environ sept heures après qu’terroriste ait fauché un groupe de personnes en voiture et soit abattu par un policier dans l’Ohio aux USA, un agent du FBI a appliqué l’index sur le capteur biométrique de l’iPhone du défunt. Il s’agirait de la première utilisation selon le magazine Forbes qui vient de publier un article sur ce sujet.

Depuis, plusieurs utilisation d’empreintes digitales de personnes décédées ont été testées pour tenter de contourner les protections de la technologie Touch ID d’Apple avec plus ou moins de succès selon les modèles et les conditions. Dans de pareils cas, il semblerait que l’iPhone X et sa reconnaissance faciale facilite davantage le travail de la police; un seul œil ouvert permettrait d’accéder au contenu de l’iPhone.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Pour en apprendre plus sur ce sujet:

Yes, Cops Are Now Opening iPhones With Dead People’s Fingerprints

In November 2016, around seven hours after Abdul Razak Ali Artan had mowed down a group of people in his car, gone on a stabbing spree with a butcher’s knife and been shot dead by a police officer on the grounds of Ohio State University, an FBI agent applied the bloodied body’s index finger to the iPhone found on the deceased.

https://findbiometrics.com/police-unlock-iphones-dead-peoples-fingerprints-report-63261/

D’autres articles plus anciens:

Why a disembodied finger can’t be used to unlock the Touch ID sensor on the iPhone 5s

When a lot of folks think of fingerprint-scanning technology, they often assume there’s a single way to do it, but nothing could be further from the truth.

FBI Can Use Dead Suspects’ Fingerprints To Open iPhones — It Might Be Cops’ Best Bet

As makes iPhones increasingly secure, the FBI has found it more difficult to get at data within suspects’ iOS devices. Hence the All Writs Act 1789 order that landed earlier this week asking Apple to write a special version of iOS that could be installed on the iPhone of San Bernardino shooter Syed Farook.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

kit premier secours

Un guide du NIST pour se rétablir après une attaque de ransomware

Le NIST a publié un guide pratique sur la cybersécurité que les entreprises peuvent utiliser pour se remettre d'attaques de type ransomware

Un dealer du darknet trahi … par ses empreintes digitales

Voici le récit intéressant qui montre comment un e-baron de la drogue est tombé grâce à une simple photographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter