Un Boeing 757 piraté à distance sous les yeux du DHS Une confirmation de la vulnérabilité des avions face aux pirates

Déroulez ici

Cela fait plus de 10 ans que l’on parle du piratage de l’avionique. Cette fois, l’affaire est démontrée sous la supervision du Département de la Sécurité intérieure des États-Unis (DHS).


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Une équipe de responsables gouvernementaux, industriels et académiques a démontré qu’un avion commercial pouvait être piraté à distance.

Nous avons eu l’avion le 19 septembre 2016. Deux jours plus tard, j’ai réussi à réussir une pénétration à distance, non coopérative», a déclaré Robert Hickey, directeur du programme aviation au sein de la division Cyber Security du DHS Science and Technology

L’avion que DHS a utilisé pour ce tests est un avion commercial Boeing 757.

Il reste maintenant à clarifier si cette menace doit être attribuée aux objets connectés ou être intégrée dans le plan de traitement des risques des infrastructures critiques, dans la catégorie des transports.

DHS Team Hacks a Boeing 757

A team of academics and private industry experts, led by DHS officials, remotely hacked a Boeing 757 airplane parked at an airport in Atlantic City, New Jersey. The hack took place in September 2016 and was part of a controlled experiment.

Boeing 757 Testing Shows Airplanes Vulnerable to Hacking, DHS Says – Avionics

A team of government, industry and academic officials successfully demonstrated that a commercial aircraft could be remotely hacked in a non-laboratory setting last year, a U.S. Department of Homeland Security (DHS) official said Wednesday at the 2017 CyberSat Summit in Tysons Corner, Virginia. “We got the airplane on Sept. 19, 2016.

Experts working with Homeland Security hacked into Boeing 757

There’s some unsettling news about one of America’s most widely-used jetliners. In a test, experts working with Homeland Security into a Boeing 757. The team of researchers needed only two days in September 2016 to remotely hack into a 757 parked at the airport in Atlantic City, New Jersey.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter