Les attaques de déni de service reviennent à la mode #DDoS

Le nombre d’attaques de déni de service reprend de la hauteur. Selon son dernier rapport trimestriel, Akamai a noté une augmentation de 28% d’attaques en Q2/2017 après trois trimestres de baisse.

un petit clic pour ma veille

L’Egypte, le pays le plus virulent en DDoS

Pendant le 2ème trimestre 2017, l’Egypte était l’origine du plus grand nombre d’adresses IP uniques utilisées dans les attaques DDoS fréquentes avec 32% du total mondial. Le trimestre précédent, c’était les États-Unis qui occupait cette place et l’Égypte n’était même pas parmi les cinq premiers.

Les attaquants DDoS persistent plus que jamais, en attaquant leurs cibles en moyenne 32 fois pendant ce trimestre. Une société de jeux a même été attaquée 558 fois, soit environ six fois par jour en moyenne. Peu d’objets connectés ont été utilisés pour lancer des attaques DDoS ce trimestre. Le nombre d’adresses IP impliqué dans les attaques DDoS volumétriques a chuté de 98% de 595 000 à 11 000.

Cliquer pour accéder à q2-2017-state-of-the-internet-security-report.pdf

Akamai indique avoir atténué les 4,051 attaques de déni de service distribué (DDoS) à travers la plate-forme, soit une augmentation de 28% par rapport au trimestre précédent. Ces attaques ont été majoritairement des attaques volumétriques (99%).

Press Release | Akamai

Akamai has acquired Guardicore to extend its Zero Trust solutions and help stop ransomware. Read more

et une référence en français ici

Les attaques DDoS reviennent avec de vieilles recettes

Technologies Le rapport Akamai sur l’état des lieux d’Internet au deuxième trimestre 2017 montre la résurgence d’attaques DDoS très classiques. Elles reviennent ! Après trois trimestres de recul, le rapport Akamai sur l’état des lieux d’Internet au deuxième trimestre 2017 mentionne une croissance de 28 % des attaques DDoS.

 

Veilleur et spécialiste en cybersécurité

Newsletter