Le classement des top fraudes aux USA sur le web #IC3 #FBI une revue de l'Internet Crime Report 2016

Déroulez ici

Connaissez vous l’IC3, l’Internet Crime Complaint Center ? A l’image de MELANI pour la Suisse, cette cellule du FBI est en charge de collecter les déclarations concernant les activités criminelles suspectées par Internet. L’IC3 a publié en juin son Internet Crime Report pour 2016.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

En résumé, ce rapport sur la criminalité sur Internet de 2016 vue des Etats-Unis souligne les tendance de fraudes telles que Business Email Compromise (BEC), le ransomware, la fraude de support technique et l’extorsion. En 2016, l’IC3 a reçu un total de 298 728 plaintes avec des pertes signalées supérieures à 1,3 milliard de dollars.

Internet Crime Report for 2016

Les fraudes historiques avant les ransomwares

L’année dernière, les trois principaux types de criminalité déclarés par les victimes étaient:

  1. le non-paiement et la non-livraison,
  2. la violation des données personnelles et
  3. les escroqueries de paiement.

Les trois principaux types de criminalité par perte déclarée étaient

  • les compromissions par email,
  • les fraudes de confiance et
  • les escroqueries de non-paiement et de non-livraison.

[aesop_quote type=”block” background=”#282828″ text=”#ffffff” align=”left” size=”1″ quote=”You open the door and allow them in. You may think you’re just watching them install a program to get rid of a virus, but they are really doing a lot of damage behind the scenes.” cite=”FBI” parallax=”off” direction=”left” revealfx=”off”]

Comme d’habitude, les vieux schémas de fraude continuent pleinement de profiter de la crédulité et la naïveté de (trop) nombreux internautes. En 2016, IC3 a ainsi récolté près de 4 millions de plaintes dans les catégories de fraudes suivantes:

les types d’attaques 2016 selon l’IC3

Et pour en savoir plus, voici le rapport complet.

No Title

No Description

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter