En Suisse, les FinTech préfèrent collaborer avec les banques

Pour la deuxième fois, l’Institut des services financiers de Zoug, l’IFZ de l’Université des sciences appliquées et des arts de Lucerne, a procédé à une évaluation complète du marché suisse de la FinTech. L’étude conclut que la Suisse, par rapport à d’autres pays, est en mesure de fournir aux entreprises FinTech d’excellentes conditions de base. Ce verdict est d’ailleurs étayé, selon ses conclusions, par l’augmentation de 17% du nombre de sociétés FinTech en Suisse en 2016 et approchant 190 sociétés.

un petit clic pour ma veille

La première partie de l’étude décrit l’écosystème de la FinTech en Suisse. Elle y traite de l’environnement politique et juridique, économique, social, ainsi que technologique. Dans la seconde partie, elle présente une évaluation des modèles d’affaires des 190 sociétés FinTech suisses.

Afin d’évaluer les capacités de la FinTech suisse dans un contexte international, l’étude a également publié un classement global pour les centres FinTech qui confirme que la  Suisse bénéficie de très bonnes conditions comme le montre l’illustration ci-dessous:

Classement fintech international (source: Etude IFZ FinTech Study 2017)

Classement fintech international (source: Etude IFZ FinTech Study 2017)

Pour en savoir plus, il est possible d’obtenir l’étude de 125 pages en envoyant un email à ifz@hslu.ch  (prix CHF 290.-)

https://www.hslu.ch/en/lucerne-university-of-applied-sciences-and-arts/about-us/medien/medienmitteilungen/2017/03/01/switzerland-has-the-potential-to-become-a-global-fintech-center/

Vu également ici:

Les fintech suisses veulent collaborer avec les banques plutôt que les concurrencer

La Haute école de Lucerne vient de publier la nouvelle édition de son étude sur les fintech suisses (IFZ FinTech Study 2017). La haute école a recensé 190 start-up établies en Suisse actives dans le domaine financier, en 2016. L »étude en dénombrait 168 en 2015 et seulement 24 en 2010.

Veilleur et spécialiste en cybersécurité