Blockchain : le risque de fraude des 51%

In FinTech, Gestion des risques, Sécurité de l'info

chaine cassée

Déroulez ici

Un article intéressant du fameux blog de Patrice Bernard C’est pas mon idée ! qui présente le risque de fraude principal mis en évidence pour la blockchain aujourd’hui.

Depuis longtemps, une des seules failles potentielles identifiées dans cette approche – pour laquelle aucune solution définitive n’a encore été proposée – est l’« attaque des 51% », à savoir l’hypothèse qu’un individu ou une organisation unique prenne le contrôle de plus de la moitié du réseau de machines gérant la blockchain et puisse ainsi imposer la validation d’opérations frauduleuses. Loin d’être théorique, un raid de ce genre s’est déjà produit par le passé, bien qu’il ne soit généralement pas présenté sous cet angle.

Pour en savoir plus:

Blockchain et failles humaines

Lors de mon intervention à la récente conférence organisée par la Banque de France sur l’innovation dans les paiements (et au-delà), quelques participants ont relevé ma position sur les risques des interventions humaines dans le fonctionnement d’une blockchain. J’aimerais maintenant expliquer mon raisonnement plus en détail.

La newsletter