dimanche , 27 septembre 2020
screenshot evernote

Besoin réellement de réglementation pour protéger ses données personnelles?

Aujourd’hui, nul ne peut ignorer l’exploitation qui est faite de nos traces numériques et autres données personnelles que nous abandonnons sur le net. Elles permettent certes d’améliorer nos expériences sur la toile mais elles sont également une belle opportunité de revenus supplémentaires pour les GAFA et les autres gros acteurs du web. Face aux abus qui en découlent, les lois tentent aujourd’hui de s’adapter et de cadrer l’utilisation de nos données. Heureusement, elles ne sont pas seules car il ne faut pas oublier la puissance des foules à l’image de la dernière aventure survenue à Evernote.

Pour rappel, Evernote est une solution en ligne et mobile permettant de stocker des notes, images, enregistrements, pages web pour organiser vos connaissances et vous aider à vous organiser.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Acte 1. L’annonce

Evernote annonce que certains de ses collaborateurs pourront accéder aux notes personnelles de leurs clients abonnés

Evernote’s new privacy policy allows employees to read your notes

Evernote announced that it will roll out a new privacy policy on January 23, and the changes have users threatening to abandon the service. The policy changes have to do with machine learning, which Evernote says it is using to “help you get the most out of your Evernote experience.”

Acte 2. La tentative d’explication

Les réactions ne se font pas attendre. Evernote tente alors de préciser qu’il est prévu des contrôles pour cadrer ces interventions, sans néanmoins laisser d’autre choix à la plupart des utilisateurs abonnés que d’accepter cette situation par défaut (pas d’opt-out possible)

Kazeem Rahman on Twitter

Deleting this app now. — #Evernote New Privacy Policy Allows Its Employees To Access Your ‘Ideas’ https://t.co/jMcxz4kqDO

Dio Favatas on Twitter

Evernote Employees Can Read Your Notes, and There’s No Way to Opt-Out https://t.co/HxIFq9oEe3 #Privacy

Acte 3. Le retour à la raison.

Face à cette montée de boucliers, Evernote revient sur sa décision

Evernote reverses privacy policy that allows employees to read users’ notes

Evernote has walked back a controversial new privacy policy that allowed its staff to read content created by its users. The change was proposed as part of a push towards machine learning to “help you get the most out of your Evernote experience.”

avec un complément ici:

Fast Company on Twitter

@Evernote CEO explains why he reversed its new privacy policy: “We Screwed Up” https://t.co/H3Of2s6rqd

Conclusion

Comme quoi, la puissance d’une foule peut également contrecarrer les velléités de certains éditeurs et leur rappeler que tout n’est pas permis avec nos données. Espérons que cela serve également de leçon pour les autres majeurs du web.


Si vous souhaitez encore en savoir plus sur la politique de protection des données personnelles de Evernote:

Politique de confidentialité | Evernote

Au fur et à mesure de l’évolution d’Evernote, nous pouvons être amenés à mettre à jour la présente Politique pour suivre le rythme des changements du Service, de nos activités et des lois qui s’appliquent à nous comme à vous ; cependant, nous tiendrons toujours notre engagement de respecter votre vie privée.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

Microsoft Sécurité

Un hold-up de 150 Mios $ et le code de Windows XP dans la nature #veille (27 sept. 2020)

Les actualités de cybersécurité qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

code QR

Un petit rappel, méfiez-vous des codes QR!

Voici un rappel que les code QR ne sont pas anodins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter