La blockchain ou la confiance distribuée

On ne cesse aujourd’hui de parler de la blockchain et de la mettre à toute les sauces grâce à ses propriétés distribuées qui lui permettent de s’imposer pour de nombreuses fonctionnalités différentes. Cette qualité disruptive ne cesse d’être rappelée mais pas toujours facile de comprendre cette technologie et pourquoi elle fait autant de bruit.

un petit clic pour ma veille

Les grandes innovations sont le fruit du croisement de nouvelles possibilités technologiques et d’un contexte sociologique propice qui transforme ces technologies en usages. Ainsi, la blockchain est née, d’une part, de la rencontre de la cryptographie asymétrique et des systèmes distribués, et, d’autre part, d’un terreau sociologique opportun. Ce dernier résulte de la crise de confiance des citoyens envers les institutions, les amenant à chercher de nouvelles formes de gouvernance. (source: fondation pour l’innovation politique, fondapol.org)

Pour mieux l’appréhender, voici un rapport fort intéressant publié par Fondapol, un think tank européen. A la fois didactique et très complet, il offre une vision large sur la blockchain, pourquoi elle existe, comment elle fonctionne, quels sont les utilisations actuelles et quel est son futur : La blockchain ou la confiance distribuée

Cliquer pour accéder à la-blockchain-ou-la-confiance-distribuée-source-fondapol.pdf

Trouvé à l’origine via cet article La blockchain ou la confiance distribuée :

« La blockchain ou la confiance distribuée » – bitcoin.fr

Yves Caseau, membre de l’Académie des technologies et Serge Soudoplatoff,  » expert de l’Internet « , ont publié en juin dernier une note de 52 pages intitulée  » La blockchain ou la confiance distribuée « , disponible sur fondapol.org :  » Les grandes innovations sont le fruit du croisement de nouvelles possibilités technologiques et d’un contexte sociologique propice qui transforme ces technologies en usages.

Veilleur et spécialiste en cybersécurité

Newsletter

Me suivre: