crime (source pixabay)

Fraudes en Suisse en 2015: Plus de cas mais moins de pertes

Si vous n’avez pas remarqué le dernier baromètre de la fraude du cabinet KPMG paru au mois de février dernier, voici un résumé des principaux constats qui y ont été rapportés. On y découvre ainsi que la Suisse a détecté 91 en cas de fraude pour 282 millions CHF en 2015, loin des 830 millions de 2013 comme le montre l’infographie ci-dessous:

un petit clic pour ma veille

No Title

No Description

Chaque fraude représente donc environ une perte de 3 millions CHF. Géographiquement, la majorité des cas répertoriés concernent la région économique  genevoise. Dans ce profilage suisse, c’est l’industrie de l’investissement et les entreprises commerciales qui sont les principales victimes. Le rapport de KPMG remarque néanmoins que les institutions non professionnelles sont malgré tout les victimes les plus communes, ceci certainement raison de leur systèmes de contrôle interne moins développés pour l’instant. Un autre constat est le déplacement de la menace des managers vers des auteurs employé.

Pour en savoir plus, voici le communiqué de KPMG:

No Title

No Description

Et si vous cherchez le profil-type du fraudeur, voici une synthèse globale mettant en cause in fine les nouvelles capacités de fraudes favorisées par la technologie:

Cliquer pour accéder à profiles-of-the-fraudster.pdf

Veilleur et spécialiste en cybersécurité

Newsletter

Me suivre: