jeudi , 1 octobre 2020

Mais où va la blockchain? les 3 tendances du moment

Ces dernières années ont vu naître, au travers des crypto-monnaies, le concept de chaîne de blocs, plus connu sous sa désignation anglaise, la blockchain. Aujourd’hui, tout le monde s’accorde à reconnaître le phénomène disrupteur et la multitude de domaines possibles d’utilisation.

Les premières apparitions du terme blockchain datent de 2012 mais en observant l’explosion du volume de recherches sur Google Trends, nul doute qu’elle est promise à un brillant avenir.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Pourtant, à l’instar de toute innovation technologique, sa situation actuelle n’est pas claire et elle reflète parfaitement les paradigmes posés par la célèbre courbe de Gartner qui met en relation la visibilité de la technologie par rapport à sa maturité.

Les 5 phases du Gartner Technology Hype Cycle
Les 5 phases du Gartner Technology Hype Cycle

Pour rappel, cette courbe appelée hype cycle met en évidence plusieurs statuts en passant en particulier par un pic d’attente avant de passer par une phase de désillusion pour ensuite se renforcer et atteindre une pente de croissance stable, synonyme d’une maturité maîtrisée de la technologie.

Aujourd’hui, à l’instar des états de cette courbe, le monde oscille entre les 3 tendances du moment:

Tendance 1. Les promesses de la blockchain

Au début de la courbe de Gartner, c’est l’étape où le monde découvre la blockchain, comprend ses principes de fonctionnement, imagine ses utilisations et in fine évalue sa capacité disruptive. Si la blockchain a été associée initialement au domaine de la finance via son usage dans les crypto-monnaies, elle s’ouvre aujourd’hui à tous les secteurs économiques grâce aux mécanismes de sécurité qui lui sont intrinsèquement rattachés.

Pour s’en rendre compte, voici une référence à une récente étude de Goldman Sachs:

Goldman Sachs: Blockchain Tech Could Save Capital Markets $6 Billion a Year – CoinDesk

A new report from Goldman Sachs Investment Research projects that the implementation of blockchain technology could streamline the clearing and settlement of cash securities, saving capital markets $2bn in the US and $6bn globally on an annual basis.

et également ici en français:

Blockchain : de la théorie à la pratique

Une étude de Goldman Sachs publiée mercredi et dédiée à la technologie blockchain annonce que celle-ci pourrait faire économiser 6 milliards de dollars par an aux marchés financiers. Un nouveau rapport de Goldman Sachs Investment Research prévoit que la mise en œuvre de la technologie blockchain…

L’étude est disponible ici:

https://fr.scribd.com/doc/313839001/Profiles-in-Innovation-May-24-2016-1

Tendance 2. Le positionnement des acteurs

Avec le succès programmé de la blockchain s’engage également une guerre de positionnement entre les acteurs qui souhaitent prétendre à une part de cet énorme gâteau. La concurrence bat son plein et les annonces ne cessent de s’enchaîner parmi les sociétés de conseil et d’audit, les consultants et intégrateurs, les banques, les solutions d’infrastructure blockchain , etc.

Pour s’en faire une idée, rien de mieux que de parcourir les articles de la veille du Décodeur concernant la blockchain:

Marc Barbezat’s Library for blockchain

Marc Barbezat’s Library / Meta Search blockchain

Dans ce contexte de concurrence exacerbée, il est intéressant de voir que la guerre des brevets se prépare à faire rage également sur ce sujet:

Bank of America loads up on blockchain patents

Bank of America is in the process of filing 20 new blockchain-related patents, adding to the 15 it has already submitted to the US Patent and Trademark Office (USPTO).

Tendance 3. Les premiers usages de la blockchain

Aujourd’hui, dans la courbe Gartner, le pic d’attente regroupe ceux qui se posent les questions de savoir à quoi sert finalement la blockchain et quand va-t-on voir des mises en œuvre concrète. A ce stade, il ne faut pas oublier les crypto-monnaies qui sont déjà une démonstration vivantes du blockchain.

Néanmoins, de nouvelles solutions commencent déjà à ce mettre en place comme ici pour des actionnaires estoniens en collaboration avec le Nasdaq:

Nasdaq extends blockchain innovation with Estonian shareholders ” Banking Technology

Estonia’s e-Residency platform will use a blockchain-based e-voting service to allow shareholders of companies listed on Nasdaq’s Tallinn Stock Exchange, to vote in shareholder meetings. The country’s e-Residency platform is an electronic identity system used by both Estonian residents and those with business interests in the country to access government services through e-Residency digital authentication.

Les banques ne souhaitent bien sûr pas être en retard et s’activent également à démontrer leur prise en main de cet technologie:

JP Morgan the latest to embrace blockchain | BankNXT

JPMorgan Chase is testing the use of blockchain to facilitate cross-currency payments between London and Tokyo. Story by Resham Karira. With interest in blockchain growing rapidly, banks are recognizing that the technology can overhaul their payments models and reduce global interbank settlement costs by saving time and cutting risk involved with clearing trades.

Swift, qui pourrait être un grand perdant en raison de la désintermédiation rendue possible par la blockchain, est également lancée dans la course … y compris en saisissant les opportunités provoquées par les dernières cyber-attaques dont elle a été la cible:

The SWIFT Hacks May Accelerate the Transition to Blockchain-based Cross-Border Payments

It has been an interesting news cycle in Fintech. First we had Lending Marketplace Meltdown Week. The takeaway: “all this new fangled stuff is messed up and its time to go back to the tried and the true”. Then we had the news that SWIFT, the venerable cross border payment system got hacked again, for the second time in weeks.

De par sa capacité à gérer l’intégrité des données (maîtrise des modifications des données), il est clair que les contrats et autres actes notariés sont des utilisations de la blockchain qui pourraient également été rapidement mises en œuvre:

Upgrading blockchains

Paper contracts can take weeks to travel around the globe, while digital documents are uncomfortably easy to forge. Is there a way to automate transactions to make them smoother, more efficient, and more secure for all parties? Leaders are looking at blockchain and smart contracts as a viable solution.

L’aventure de la blockchain ne fait que commencer. A suivre donc.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

kit premier secours

Un guide du NIST pour se rétablir après une attaque de ransomware

Le NIST a publié un guide pratique sur la cybersécurité que les entreprises peuvent utiliser pour se remettre d'attaques de type ransomware

Un dealer du darknet trahi … par ses empreintes digitales

Voici le récit intéressant qui montre comment un e-baron de la drogue est tombé grâce à une simple photographie.

La newsletter