jeudi , 1 octobre 2020
microphone (source pixabay)

Circulaire FINMA 2008/21 Risques opérationnels – Premiers retours d’expériences

logo GRBEn Suisse, l'application de la Circulaire Finma 2008/21 Risques opérationnels a confronté les banques à  des  problématiques ardues, tant au niveau des « exigences qualitatives » que des mesures à  mettre en Å“uvre en  matière de protection de la confidentialité des données électroniques de clients (annexe 3).

Afin d’apporter un éclairage sur les dernières évolutions des pratiques de gestion des risques opérationnels et  pouvoir également apporter des éléments de réponses aux questions que vous pouvez encore vous poser, le  Groupement de réviseurs bancaires à  Genève  organise  une conférence intitulée


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Circulaire FINMA 2008/21 Risques opérationnels – Premiers retours d’expériences

Cette conférence sera présentée par :

Monsieur Jean-Frédéric Nicollier Executive Director,
Advisory Services, EY, Genève
et
Monsieur Jean-Michel Paris, Executive Director,
Advisory Services, EY, Genève

Elle aura lieu le 3 juin 2015, à  17h15 à  l’auditorium du Centre Interprofessionnel (Fédération des Entreprises Romandes), Genève.

Informations utiles

  • Lieu de la conférence : Auditorium du Centre Interprofessionnel (C.I.P) (ex-FER),  98 rue de Saint-Jean, à  Genève
  • Stationnement : Parking du Seujet
  • Transports en commun (TPG) : Arrêts Isaac Mercier (lignes 7, 13, 15 et 16) ou Stand (2, 13, 15, 16, etc.)

A noter que les frais d’inscription se montent à  CHF 50.- par personne (… sauf pour quelques heureux lecteurs de la newsletter du Décodeur 😉 )

Autres liens utiles:

 

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

kit premier secours

Un guide du NIST pour se rétablir après une attaque de ransomware

Le NIST a publié un guide pratique sur la cybersécurité que les entreprises peuvent utiliser pour se remettre d'attaques de type ransomware

Un dealer du darknet trahi … par ses empreintes digitales

Voici le récit intéressant qui montre comment un e-baron de la drogue est tombé grâce à une simple photographie.

2 comments

  1. Bonjour,

    Je me suis inscrit à  cet événement, une de mes questions est : est-il possible qu’il aie synergie sur une partie des données entre la prévention fuite de données – FINMA 2008/21 annexe 3 et l’échange automatique de données OCDE?
    Et le même outil technique DLP ne peut-il pas être utiiliser dans ce cadre?

  2. Bonjour,

    Dans le cadre de la circ. 08/21 et de son annexe 3 en particulier, nous sommes dans une logique de protection des données d’identification de clients. La prévention de la fuite de données est le thème sous-jacent et les solutions DLP (Data Loss Prevention) sont effectivement des outils essentiels pour couvrir ce risque.

    Concernant la logique d’échange automatique des données, il s’agit de maà®triser un flux autorisé de sortie de données. Le DLP peut intervenir ici en support en vérifiant que ces données validées ne fuitent pas par d’autres canaux.

    Bonne journée à  vous et merci pour votre intervention

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter