L’intelligence économique: jusqu’où peut-on aller ?

Déroulez ici

L'intelligence économique croise souvent sur son chemin des questionnements à  propos de l’éthique . Dédiée à  la création de valeurs économiques, l’intelligence économique (IE) peut être effectivement apparentée  quelques fois  à  de l’espionnage et du renseignement  selon les méthodes et moyens utilisés.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

C’est donc sur ce  thème que  la section romande de la SCIA, association suisse en intelligence économique, annonce  sa première rencontre à  inscrire  dans votre agenda:

L'intelligence économique : jusqu'où peut-on aller ?

qui aura lieu jeudi 22 janvier prochain à  Genève,

au Café «  La Mère Royaume   »   de 18h30 à  21h.

A cette occasion, il est prévu une brève présentation (voir description ci-après) de l'association, puis les interventions, des questions, et un temps de réseautage autour d'un apéritif.

L'intelligence économique est souvent perçue – à  tort – comme de l'espionnage, ou plus globalement comme l'utilisation de démarches ne respectant pas un cadre légal strict. Dans la réalité il n'en est rien, la pratique de l'intelligence économique et son déploiement dans le tissu économique requiert un respect de la légalité. Selon Franck DeCloquement, l’IE est au service des objectifs tactiques et stratégiques de l'entreprise. Et ceci dans une perspective de performance et de création de valeur. Mais elle est aussi un ensemble de moyens humains qui, organisés en système de management de la connaissance cohérent, a pour objet la réduction de l’incertitude dans la prise de toute décision stratégique. Cette démarche évolutive qui est communication, autant qu’elle est information et stratégie, recoupe aussi bien les champs de l’offensif et du défensif, que ceux de la diplomatie d’entreprise, de la guerre économique, de la sécurité des données numériques, de la protection du patrimoine immatériel que de l’influence stratégique.

Comment intégrer la pratique de l'intelligence économique dans les entreprises ? Quelles sont les bonnes et mauvaises pratiques ? Surveiller ses concurrents, sa marque, le dépôt de brevets, ou encore “sécuriser” l'engagement de nouveaux collaborateurs, entre autres… quel est le cadre légal en Suisse?

Pour répondre à  ces questions sensibles, deux spécialistes de renom interviendront sur ce sujet:

  • Monsieur Franck DeCloquement, cet expert du domaine de l'intelligence économique, nous permettra de comprendre non seulement la valeur ajoutée que représente l’usage raisonné des pratiques d’intelligence économique dans le cadre entreprise, mais aussi quelles sont les frontières entre la recherche d'information, la surveillance de la concurrence, et les actions d'espionnage économique…
  • Maître David Bitton, cet avocat, spécialiste reconnu en matière de lutte contre la criminalité économique (gestion déloyale, banqueroute et abus de confiance; organisation criminelle, blanchiment d'argent et corruption; escroquerie et concurrence déloyale ; atteinte à  l'honneur et criminalité informatique), nous permettra de comprendre la manière dont le cadre légal suisse peut s’appliquer à  la pratique de l’intelligence économique en Suisse

Retrouvez toutes les informations utiles et la possibilité de vous via ce lien:  https://www.eventbrite.fr/e/billets-lintelligence-economique-jusquou-peut-on-aller-15299971627 .

Pour information, l'inscription en ligne ne prévoit pas de paiement en ligne  ; ceux-ci seront à  faire le jour de la rencontre.

La cotisation annuelle à  l'association est de CH 100.- et permet d'assister à  7 rencontres par an  : 3 à  Genève, 3 à  Zurich –les rencontres à  Zurich se déroulent en anglais-, et une rencontre commune, et le tarif pour un événement –si on ne souhaite pas adhérer- est de CHF 50.- (merci de vous munir de liquide).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter