Le e-banking dans la banque privée évolue (lentement)

iphone-macbook-air-man-156-825x550 (source unplash on pexels)

Déroulez ici

Le e-banking continue de faire sa place et étendre son importance dans la relation avec le client. Comme le montre une récente étude réalisée par le cabinet de conseil Kurt Salmon, cette vague de fond touche également la banque privée. Certes, son taux d’adoption est en retard par rapport à  la banque de détail mais la tendance se confirme.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Aujourd’hui, pour les clients de la banque de détail, ce service e-banking fait simplement partie de l’offre de base standard et l’attente se focalise dorénavant sur la livraison d’applications mobiles capable de se substituer complètement au e-banking de base.

Comme le montre cette étude, la banque privée améliore son offre e-banking mais nous ne sommes pas encore en train de parler de révolution. Les services mentionnés dans l’étude n’ont rien de nouveau ni d’ailleurs les solutions associées de sécurité pour les aspects d’authentification par exemple.

Exemples de fonctionnalités e-banking (source Kurt Salmon Analysis)
Exemples de fonctionnalités e-banking (source Kurt Salmon Analysis)

Pour information, cette étude a fait le tour de 25 services en ligne de 19 banques de Suisse, Luxembourd, France et Belgique. Elle est structurée selon 3 profils différents des banques: Banques privées, banques universelles avec une activité de banque privée et les banques privées globales (type UBS, Credit Suisse, …). L’analyse est disponible en direct via le lien ci-dessous:

Global demographic trends are reworking the established profile of the Private Bank clientele. The Y-generation (those born in the 1980s and 1990s – offspring of the baby-boomer generation) is increasingly important to Private Banking as it represents the heirs of the traditional client base. They grew up connected to the Internet and cannot consider living without dematerialized services. In a similar manner, entrepreneurs from the New Tech industry also have high expectations regarding the channels of access to their services. The most successful are also very rich.

These trends produce new needs, set new expectations and require new communication tools. These changes go right to the heart of the old Private Banking business model. The new generation of clients – and the industry's response – will mark a new era for the wealth management industry. Industry observers now wonder how Private Banks will address this major Internet- and digital technology-driven shift.

Internet-connected household ratios have soared over the past decade. A private Internet connection is no longer a technological advantage nor luxury. It has become a day-to-day necessity and a utility function. Free Internet access in public areas is available in many countries, reinforcing the need for always-connected services.

Via E-Banking & Mobility services in Personal and Private Banking in Europe (White Paper, September 2014)

Découverte via

L'étude «  E-Banking & Mobility services in Personal and Private Banking in Europe   » passe en revue 24 offres e-Banking qui ont été étudiées à  travers 73 fonctionnalités concernant notamment la sécurité, la plateforme transactionnelle, la Mobilité & Digital.  Les principaux enseignements montre qu'il y a  une grande diversité dans ses services bancaires, certains ont beaucoup de retard. 3 types de banques ont été analysés, la Banque privée de type Edmond de Rothschild, les groupes Bancaire de type BNP Paribas et les groupes de Banque privée global dans le monde de type UBS
Via Etude E-banking et services mobiles dans la banque de détail et la banque privée en Europe

3 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter