Plus d’argent pour la sécurité en 2014

In Sécurité de l'info
Déroulez ici

Gartner prévoit davantage d’investissement pour la sécurité informatique en 2014. L’évolution de la technologie, combinée à   l’explosion des incidents de sécurité, va donc positivement pondérer l’importance de la sécurité pour la protection de l’information des entreprises.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Davantage d’investissements pour contrer l’évolution des menaces

La sécurité informatique a longtemps été le parent pauvre lorsque parle de budget et d’investissement en particulier vis-à -vis de l’informatique. Cet état de fait devrait quelque peu s’améliorer selon Gartner avec près de 8% d’augmentation en 2014.

Les multiples attaques et autres vols de données repris dans la presse ont rappelé aux entreprises l’importance de protéger leur information, mais surtout qu’elles pouvaient toutes être les prochaines victimes. La  pression est donc réelle pour qu’elles bouchent au plus vite leurs plus grosses failles potentielles.

En sus de conseils de spécialistes, ces investissements devraient  également permettre à   nombre d’entre elles  de mettre à  jour la sécurité de leurs environnements  des  mobiles.

Les entreprises devraient dépenser 71,1 milliards de dollars pour la sécurité de leurs données dans le monde entier cette année. Selon les analystes de Gartner, cela correspond à  une augmentation de près de 8% des dépenses.

via  Plus d'argent pour la sécurité IT | Alp ICT – Cluster hi-tech des entreprises et instituts suisse romands.

et

Global information security spending will jump 7.9% to total $71.1 billion in 2014, according to new numbers from research firm Gartner Inc. As more companies adopt new technologies around mobile, cloud and social, among others, their use of new security technologies will likely rise as well.

via  Global Security Spending to Grow 7.9% in 2014, Gartner Says – The CIO Report – WSJ.

2 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter