On a trouvé la clé du rançongiciel Cryptolocker

Déroulez ici

Dans la guerre aux  malwares, voici une bataille gagnée pour le camp des gentils face aux cybercriminels; Deux sociétés spécialistes de sécurité  propose dorénavant en effet une solution pour récupérer lesdonnées qui auraient été chiffrées par le rançongiciel Cryptolocker.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Une solution gratuite pour déchiffrer les données “cryptolockées”

Dans un récent article b3b intitulé  Les rançongiciels, ces virus qui vous veulent du mal, la problématique de ces codes malveillants y était décrite en prenant pour exemple Cryptolocker, le code le plus néfaste du moment.

Dans cette course effrénée, les deux sociétés spécialistes de sécurité  FireEye et Fox-IT  ont réussi à  casser le cryptage  provoquée par Cryptolocker et le mettent gratuitement à  disposition sur le web.

Unlocking Cryptolocker

En référence à  cette bonne nouvelle, la centrale d’enregistrement et d’analyse pour la sà»reté de l’information MELANI vous propose  une marche à  suivre pour récupérer les  données via le lien ci-dessous:

De meilleures nouvelles font également l'actualité : les entreprises FireEye et Fox-IT ont annoncé la mise en ligne d'un service gratuit permettant aux victimes de Cryptolocker de récupérer leurs fichiers encore cryptés par le maliciel. Comme cela avait été reporté par les médias, des mesures ont été prises par le FBI contre le Botnet de Cryptolocker  en juin dernier. De nombreuses victimes ont cependant des fichiers encore inaccessibles.

via  Rançongiciels : apparition de Synolocker et mise en ligne d'une solution pour les victimes de Cryptolocker

Inutile néanmoins d’applaudir trop fort, car un nouveau ransomeware Synolocker commence déjà  à  faire parler de lui en ciblant les utilisateurs de NAS (Network Attached Storage) de la marque Synology. La guerre continue donc.

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter