jeudi , 1 octobre 2020
Home Office Day

Le télétravail et ses 5 niveaux de maturité

Le 15 mai dernier se déroulait  la  Journée nationale du travail au domicile, une initiative nationale  souhaitant promouvoir le  télétravail en Suisse. Une occasion de découvrir le modèle  FlexWork à  5 phases pour évoluer vers davantage de qualité de vie et de productivité.

Le télétravail, un avantage compétitif et économique

Outres les bénéfices en termes de qualité de vie, il est aujourd’hui reconnu que le télétravail amène également des avantages  économiques en augmentant la productivité et en  réduisant les coà»ts. Dans un article en relation, Economie Suisse  mentionne qu’une utilisation rigoureuse  du télétravail permettrait de réduire les coà»ts jusqu'à  30 %, grà¢ce au partage des postes de travail et d'accroître la productivité de 2 % à  5 % par an. Ces bénéfices aurait également des avantages écologiques en soulageant les infrastructures de transport déjà  surchargées.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

FlexWork, 5 niveaux  pour qualifier  le  télétravail

Sur le site de  la Journée nationale du travail à  domicile, il est présenté cette année une approche scientifique et testée en pratique pour recueillir des  données sur la flexibilité du travail dans sa propre entreprise. Le modèle à  phases FlexWork décrit les degrés de flexibilité du travail  dans l’entreprise. Il se présente sous la forme d’un tableau listant en ordonnée les domaines de gouvernance et en abscisse 5 modes d’adoption qui représentent finalement autant de  niveaux de maturité.

Modèle de phase Flexwork - Suisse
Modèle de phase Flexwork – Suisse

Les 5 champs d’action représentent les domaines  de gouvernance du télétravail. Ce sont des thèmes centraux qui vont permettre d’assurant une adoption réussie du télétravail dans l’entreprise:

  1. L’aménagement de l'espace  pour le télétravail;
  2. La technologie;
  3. Le règlement d'entreprise  et les mesures RH;
  4. Le Management;
  5. Les valeurs et les normes.

Les typologies de télétravail sont définies de la manière suivante:

  1. Phase 1: lieu de travail fixe >>  Le travail se déroule presque exclusivement dans les locaux de l'entreprise. Il commence et se termine à  heures fixes. La hiérarchie est marquée.
  2. Phase 2: travail mobile-flexible: une exception >>  Le télétravail est permis à  titre exceptionnel, mais ce n'est pas la norme.
  3. Phase 3: mutation avec changement progressif de modèle >>  L'entreprise expérimente différentes formes de travail et mesures. Des  réglementations uniformes sont requises en raison du manque de clarté.
  4. Phase 4: travail mobile-flexible largement établi >>  Le travail mobile-flexible s'est imposé. Il existe des réglementations et une infrastructure appropriée, la séparation entre travail et vie privée diminue. Le travail mobile-flexible est utilisé pour rendre l'employeur plus attractif.
  5. Phase 5: l'entreprise en réseau >>  Harmonisation parfaite entre collaboration virtuelle et collaboration physique. Le travail est organisé la plupart du temps autour de projets. Le travail mobile-flexible est la norme, des réglementations sont moins requises; la vie professionnelle et la vie privée se déroulent quasiment en parallèle.

Ce tableau peut être consulté ici :  White Paper_Le modèle de phases FlexWork  ou directement ici :

Le télétravail dans les banques? non, mais …

La sécurité des informations est centrale  et représente un frein évident à  l’adoption du télétravail dans l’industrie bancaire. Les contrôles d’accès et la confidentialité des données  posent un cadre strict limitant  les accès à  distance et en particulier depuis l’étranger.

Il est néanmoins envisageable que le télétravail puisse se développer selon les domaines d’activité ou dans certaines circonstances comme par exemple  pour assurer la continuité des activités. En effet, la pression sur les coà»ts  et le  taux d’utilisation des espaces disponibles  imposent dorénavant de trouver de nouvelles solutions en cas de sinistre. Ainsi, ne pas pouvoir reloger des personnes dans ses locaux nécessite d’imaginer de nouveaux scénarios de sortie de crise et le télétravail peut être, dans ce cas, une stratégie de gestion de crise gagnante.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

kit premier secours

Un guide du NIST pour se rétablir après une attaque de ransomware

Le NIST a publié un guide pratique sur la cybersécurité que les entreprises peuvent utiliser pour se remettre d'attaques de type ransomware

Un dealer du darknet trahi … par ses empreintes digitales

Voici le récit intéressant qui montre comment un e-baron de la drogue est tombé grâce à une simple photographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter