dimanche , 27 septembre 2020
Technology that matters - Accenture

Utiliser la technologie pour construire la banque de demain

Deux tiers de la profitabilité des banques pourrait être issue demain  de la technologie. Tel est l’un des enseignements tiré d’une récente étude du cabinet de conseil Accenture intitulée  Technology that matters Harnessing the technology wave in banking.

Technology that matters - Accenture


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Aujourd’hui et tel que rapporté dans ce papier, la rentabilité des banques est faible et les marchés jouent la désintermédiation menaçant la relation directe existante entre les banques et leurs clients. Les banques doivent donc revoir leur organisation afin d’exploiter les opportunités de transformation créées par la technologie.

Les banques doivent tirer parti des nouvelles technologies pour réduire les coà»ts sous-jacents, les problèmes de qualité, améliorer simultanément la performance financière, répondre à  la menace concurrentielle des nouveaux entrants et fournir aux clients de nouvelles expériences de service que ces derniers exigent dorénavant d’elles.

Les 4 axes d’évolution

Ce document rapporte 4 axes d’évolution technologiques qui s’expriment de la manière suivante :

  1. Plus de connectivité : Depuis 2012,  on compte plus de 6 milliards de connexions mobiles  à  l’échelle mondiale et autour 2,5 milliards d’utilisateurs d’Internet. Les smartphones seront le moteur de banque mobile en 2014 dans le monde;
  2. Plus de social :  Il y a aujourd’hui plus d’une douzaine de réseaux sociaux avec plus de 100 millions d’utilisateurs avec Facebook qui dépasse à  lui seul le milliard de membres depuis 2012. Le temps passé sur les médias sociaux augmente de plus en plus rapidement et ouvre la voie à  une économie du «J’aime »;
  3. Plus de données :  IDC prévoit que le volume de numérique informations augmentera d’environ 2.4 zetabytes aujourd’hui à  40 zetabytes en 2020, soit de 183 à  5200 gigaoctets par personne. Les banques gèrent déjà  une vaste quantité de données des clients, des paiements et des données de marchés, mais peu d’entre elles sont capables de gérer l’augmentation du volume et la vitesse des informations.
  4. Plus de cloud : La technologie du cloud arrive à  maturité et l’offre de service évolue de la technologie de stockage, des données et de l’infrastructure vers des logiciels, des plate-formes et des processus métiers. Plus les entreprises adopteront cette informatique dans les nuages plus elle bénéficieront de flexibilité et acquerront  de nouvelles capacités de réduire leurs coà»ts.

Une transition vers la banque digitale

Cette étude met également en évidence l’évolution de l’environnement de la banque à  l’instar de cette illustration :

Three key challenges in achieving a more customer-centric experience
Three key challenges in achieving a more customer-centric experience (source Accenture)

Et encore celle-ci qui montre la face de la banque digitale de demain :

Technology principles underpinning the connected and digital bank
Technology principles underpinning the connected and digital bank (source Accenture)

Pour consulter cette étude :

 

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

Microsoft Sécurité

Un hold-up de 150 Mios $ et le code de Windows XP dans la nature #veille (27 sept. 2020)

Les actualités de cybersécurité qu’il ne fallait pas manquer cette semaine

code QR

Un petit rappel, méfiez-vous des codes QR!

Voici un rappel que les code QR ne sont pas anodins

One comment

  1. Pingback: Utiliser la technologie pour construire la banq...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter