jeudi , 1 octobre 2020

Google détecte 10’000 sites dangereux par jour

Google a récemment publié quelques statistiques issues de son programme Google Safe qui a pour objectif de provoquer un blocage préventif de la consultation de pages infectées par les navigateurs Chrome, Firefox et Safari.

En effet, au cours de son processus d’indexation, Google effectue également une analyse de la sécurité des pages web. Cette consultation permet en particulier d’identifier des pages intégrant des scripts malicieux ou pointant vers une page provoquant le téléchargement de codes malveillants (virus, chevaux de Troie) et d’identifier des sites de phishing. Dans son dernier rapport de transparence (transparency report), Google a ainsi indiqué avoir identifié près de 10’000 sites dangereux chaque jour comme le commente l’article ci-dessous :


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement
image
Phishing from Google Search Gallery

Google's Safe Browsing program is now flagging 10,000 suspect websites per day, the search giant announced in a blog post. The information is used to deliver automated warnings to Chrome, Firefox and Safari users.

The search giant also announced a new, detailed section on its Transparency Report, which will focus on malware and phishing attacks

Via Google identifies 10,000 phishing and malware sites every day

Si ce nombre peut paraître petit par rapport à  l’immensité du web, il est à  relever que les effets de contagion avec les autres sites ne doivent pas être négligés (reprise de contenus, liens vers des pages pages qui deviennent infectées, …) … Ce qui peut au final largement élargir le spectre de nuisance.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

kit premier secours

Un guide du NIST pour se rétablir après une attaque de ransomware

Le NIST a publié un guide pratique sur la cybersécurité que les entreprises peuvent utiliser pour se remettre d'attaques de type ransomware

Un dealer du darknet trahi … par ses empreintes digitales

Voici le récit intéressant qui montre comment un e-baron de la drogue est tombé grâce à une simple photographie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter