Le trading à  haute fréquence s'emballe

L’activité de négoce n’a cessé d’évoluer au cours du temps et des époques. Là  où il fallait avant plusieurs jours, voilà  maintenant que le temps d’un clin d’oeil suffit maintenant pour passer 500 ordres.

un petit clic pour ma veille
500 ordres passés le temps d'un clin d'oeil source Finance Watch

500 ordres passés le temps d’un clin d’oeil source Finance Watch

Un autre constat est l’explosion de ce mode de négoce qui représente dorénavant la majorité des transactions traitées comme le montre l’illustration ci-après:
Rise in HFT
Derrière cette évolution poussée par la technologie, il se révèle de nombreux défis et risques comme l’on montré les récents micro-krach boursiers. Ce n’est certainement pas sans raison que les autorités de régulation commencent à  réfléchir aux moyens de pouvoir maîtriser cet emballement.

Pour mieux comprendre le trading à  haute fréquence, voici ci-dessous une vidéo didactique proposée par le site Finance Watch complétée de plusieurs analyses accessibles directement depuis l’article:

 

Aux yeux de Finance Watch, le THF génère du volume plutôt que de la liquidité utile. Soit il est construit sur des stratégies directionnelles (trend following) qui créent du volume mais enlèvent de la liquidité, comme le prouve leur impact sur le marché, soit sur des stratégies de soi-disant ‘tenue de marché' qui en recueillent les privilèges mais qui en réalité ne fournissent aucune liquidité, car la profondeur limitée et la durée en milli-secondes de leurs ordres enlèvent aux vrais investisseurs l'opportunité d'opérer d'importantes transactions quand ils en ont besoin. Le THF menace l'équité, l'ordre et l'intégrité des marchés.

via  Trading à  haute frequence | Finance Watch

La référence à  cet article a été découverte via le flux facebook du fameux blog de commentaires financiers http://www.morningbull.ch/. Si vous ne le connaissez pas encore, je vous invite à  découvrir le ton mordant des prises de position de son auteur, Thomas Veillet. Bonne lecture

Veilleur et spécialiste en cybersécurité