Etude PWC : Est-ce la fin de l'age d'or pour la banque privée en Suisse ?

In Carnet de veille
Déroulez ici

Le contexte économique et l’accumulation de crises financières ont profondément changé le paysage de la banque privée dans le monde et la Suisse n’y fait pas exception. Sur ce thème, le cabinet d’audit PWC vient de publier une étude intitulée “la fin de l’age d’or ?” focalisée sur le territoire helvétique.

Certes la gestion offshore a fortement évolué et la pression sur les marges s’est accentuées mais la gestion de fortune en Suisse n’est pas économiquement morte; Elle reste compétitive mais elle doit maintenant poursuive la mue de son modèle business.


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement
Evolution of securities holdings deposited with banks in Switzerland (source: Swiss National Bank) - clic pour élargir
Evolution of securities holdings deposited with banks in Switzerland (source: Swiss National Bank) – clic pour élargir

Cette analyse est disponible en accès libre via le lien fourni ci-dessous:

The end of a golden age PWCIn the face of an intensifying debt crisis in the European markets and the dramatic devaluation of the euro, it is once more apparent that Switzerland and the Swiss franc still have the reputation of a safe haven in times of political, economic and social instability and hence that Switzerland is still an important location for private banking. This, coupled with the long-standing private banking tradition in Switzerland and the high quality of employees, provides a good basis for a successful future for the Swiss private banking sector, even in this changed competitive environment. We are convinced that Switzerland will continue to be one of the leading financial centres. However, the leadership teams of private banks will have to proactively face their strategic challenges and make timely and informed decisions to adjust their business models adequately.

via  The end of a Golden Age? a PwC Private Banking Study

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter