Elle court la rumeur sur la Société Générale

In Carnet de veille

Déroulez ici

Cette semaine a été mouvementée sur les marchés financiers. Ils ont  vogué nerveusement au gré des annonces, des humeurs … et des rumeurs et, sur ce dernier point, c’est certainement la Société générale qui a fait la plus mauvaise affaire. Son titre a ainsi plongé de presque 15% en une seule séance sur fond de rumeur de faillite.

Voici un article intéressant du Figaro qui revient sur la cascade d’informations et  d'évènements  qui ont fini par rendre crédibles les premiers bruits de couloirs.

Mercredi matin la rumeur selon laquelle la Société Générale serait dans une situation si grave que le gouvernement français doive intervenir pour la sauver prend de l’ampleur sur les marchés. L’annonce surprise d’une réunion à  l’Elysée sur la situation financière dans la matinée fait l’effet d’une bombe, et crédibilise les dires du Mail on Sunday. L’absence de communication des dirigeants de la Société Générale n’arrange rien.

Pendant ce temps, le titre s’effondre en Bourse, et avec lui les autres valeurs financières. Au cÅ“ur d’une séance noire, les rumeurs se succèdent : la France pourrait perdre son triple AAA, le gouvernement doit sauver le système bancaire…

C’est seulement le soir que la direction de la Société Générale dénonce les rumeurs et demande à  l’Autorité des marchés financiers l’ouverture d’une enquête sur le lancement de ces bruits. Mais le mal est fait : la banque a vu son titre fondre de 14,7% en une seule séance de cotation.

via  Le Figaro – Sociétés : Le trajet fou de la rumeur qui a secoué la Société Générale.

A lire également sur ce sujet :

 

La newsletter