Les cas de skimming s'envolent en Suisse

ATM

un petit clic pour ma veille

Le vol de données de cartes bancaires est une activité florissante comme le rappellent les derniers cas de skimming relevés en Suisse. Pour les criminels, le jeu consiste à  placer un dispositif d’espionnage aussi discret que possible sur un  quelconque  appareil de paiement comme par exemple : un bancomat (GAB, ATM), un automate à  billets des transports publics, un terminal de paiement dans une station essence ou un magasins, …

Aujourd’hui, la miniaturisation technologique permet à  ces criminels d’intégrer des dispositifs très discrets copiant les données magnétiques de la carte lors de son introduction et intégrant une minuscule caméra pour copier le code tapé sur le clavier (regardez la taille de la webcam sur votre laptop, vous aurez donc une idée réelle de la taille ridiculement petite nécessaire ! ).

Inutile  également de donner une chance supplémentaire en tapant son code à  la vue de tous dans un magasin ou un endroit public. A 5 mètres, il est possible pour un individu de voir le code que vous tapez et ceci sans caméra. Vous pourriez alors être  bousculé  un peu plus tard dans la rue et votre carte tomberait  malencontreusement  dans la main de cet individu qui pourrait alors se servir dans votre compte sans soucis.  Ne leur donc facilitez pas la tà¢che 🙁 .

Sur ce thème, voici un reportage de la Télévision Suisse Romande qui revient sur ces cas de vol de données qui inquiètent :

 

 

tsr.ch – vidéo – La Suisse est victime d’une nouvelle vague de vols de données contenues sur carte EC et carte de crédit.

Veilleur et spécialiste en cybersécurité