dimanche , 27 septembre 2020

Payer avec son doigt, c'est possible en France !

La biométrie dans le monde bancaire fait un nouveau pas en avant avec un test grandeur nature réalisé par la banque française Accord.

Ce test sera conduit pendant 6 mois avec la bénédiction de la CNIL, la Commission nationale informatique et libertés. A noter que les données biométriques ne sont pas conservées dans le terminal ou une base centralisée mais directement sur la carte bancaire.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement
https://i2.wp.com/farm2.static.flickr.com/1363/1460206246_c029aeb764.jpg?resize=350%2C263
source : http://vospapiers.blogspot.com/

La CNIL a autorisé l’expérimentation par Banque Accord d’un système de paiement avec authentification du réseau veineux du doigt. Pour la première fois, la Commission s’est prononcée sur le recours à  une technologie biométrique dans le cadre de l’expérimentation d’une application de paiement, susceptible de concerner un très large public.

Le dispositif, présenté par Banque Accord, permet au porteur de s’authentifier à  l’aide du réseau veineux d’un doigt. Les personnes souhaitant participer à  cette expérimentation pourront se rendre dans leur agence bancaire afin d’enregistrer le gabarit du réseau veineux de leur doigt dans leur nouvelle carte bancaire. Une fois cette opération réalisée, le porteur pourra, lors d’un achat en magasin, s’authentifier à  l’aide de son doigt au lieu de saisir un code secret. Toute manipulation de la carte devenant inutile, il pourra la conserver dans son portefeuille.

via Payer avec son doigt, c’est possible ! – CNIL – Commission nationale de l’informatique et des libertés.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

code QR

Un petit rappel, méfiez-vous des codes QR!

Voici un rappel que les code QR ne sont pas anodins

keyboard clavier

Une histoire de keylogger au temps de la guerre froide 🇺🇸️ 🇷🇺️

Une histoire intéressante de keylogger du temps de la guerre froide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter