Quel reporting sur la gestion des risques du SI pour les directions générales ?

In Evénement

source Flickr : Galerie de kyz

Déroulez ici

b3b a vous informe du prochain événement ci-dessous organisé par la société Consulare


Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Quel reporting sur la gestion des risques du SI pour les directions générales ?

Ce séminaire aura lieu le 5 novembre (matin) à  Genève.

En ces temps de crise, la défiance peut insidieusement faire son Å“uvre de toute faille de gouvernance. Il n'est plus de nom ou de réputation qui puisse protéger, et la fameuse clause de « plausible deniability » a vécu.

source Flickr : Galerie de kyz
source Flickr : Galerie de kyz

Le RSSI se trouve à  la croisée des chemins entre les approches globales de gestion des risques, la conformité réglementaire, les multiples audits et les nouvelles approches qualité du SI. Il ne peut tout faire, ni tout endosser. Plus que jamais, le RSSI doit affirmer ses missions et son positionnement au sein de l'organisation.Il doit donc traduire ses réalisations, contributions et objectifs tout en apportant à  sa Direction une compréhension renouvelée du risque opérationnel d'une défaillance du SI et des moyens mis en Å“uvre tant pour la prévenir, que la gérer, et y remédier.

A partir d'une approche pragmatique et sans dogmatisme, ce séminaire a pour objectif d'échanger sur les questions suivantes :

  1. Sur quelle(s) base(s) le RSSI peut-il définir avec la Direction ses missions et ses objectifs ?
  2. Quels sont les positionnements possibles dans l'organisation, et les plus adaptés pour atteindre ses objectifs ?
  3. Comment le RSSI peut-il organiser, structurer et piloter les missions de son activité ?
  4. Avec quels moyens le RSSI peut-il communiquer sur ses résultats et affirmer son rôle et sa contribution ?

 

Consulare organise un séminaire le 5 novembre matin à  Genève.

En ces temps de crise, la défiance peut insidieusement faire son Å“uvre de toute faille de gouvernance. Il n'est plus de nom ou de réputation qui puisse protéger, et la fameuse clause de «  plausible deniability   » a vécu.

Le RSSI se trouve à  la croisée des chemins entre les approches globales de gestion des risques, la conformité réglementaire, les multiples audits et les nouvelles approches qualité du SI. Il ne peut tout faire, ni tout endosser. Plus que jamais, le RSSI doit affirmer ses missions et son positionnement au sein de l'organisation.

Il doit donc traduire ses réalisations, contributions et objectifs tout en apportant à  sa Direction une compréhension renouvelée du risque opérationnel d'une défaillance du SI et des moyens mis en Å“uvre tant pour la prévenir, que la gérer, et y remédier.

A partir d'une approche pragmatique et sans dogmatisme, ce séminaire a pour objectif d'échanger sur les questions suivantes  :

  1. •Sur quelle(s) base(s) le RSSI peut-il définir avec la Direction ses missions et ses objectifs  ?

  2. •Quels sont les positionnements possibles dans l'organisation, et les plus adaptés pour atteindre ses objectifs  ?

  3. •Comment le RSSI peut-il organiser, structurer et piloter les missions de son activité  ?

  4. •Avec quels moyens le RSSI peut-il communiquer sur ses résultats et affirmer son rôle et sa contribution  ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter