Les moyens de paiement, pierre angulaire de l'intermédiation financière

Le Crédit agricole publie trimestriellement une revue intitulée Horizons bancaires analysant, à  chaque numéro, une thématique particulière de la banque.

un petit clic pour ma veille

Pour le mois de juin, cette étude est centrée sur les moyens de paiement. Elle y traite leur rôle dans les systèmes financiers, leur usage et   les parties en présence telle que la BCE   dans le contexte du SEPA par exemple. Les nouvelles tendances dans ce domaine sont également prises en considération comme l’utilisation des téléphones mobiles par exemple.

front horizons bancaires juin 2009Sommaire

– Editorial de Marc carlos
– Développement des moyens de paiement et sécurité : l’engagement des banques
– Le rôle des instruments de paiement dans l’économie
– Le rôle de la BCE par rapport aux enjeux du SEPA
– Les droits des consommateurs européens face aux changements dans les moyens de paiement
– Les usages des moyens de paiement en France, quels changements pour les consommateurs ?
– La tarification des instruments de paiement : quelques éléments de théorie économique
– L’évolution des solutions de paiement dans la vie numérique
– L’émergence d’un nouveau moyen de paiement, les téléphones mobiles intégrant la NFC
– Les moyens de paiement dans un pays émergent, la stratégie du Crédit du Maroc
– Encadré : Les transferts de migrants dans les pays émergents
– La carte Double Action : une réponse innovante au Crédit Agricole

Extrait : « Evolution des moyens de paiement »

Développement des moyens de paiement et sécurité : l'engagement des banques

Les moyens de paiement sont définis par les banques centrales comme les instruments qui permettent à  toute personne de transférer des fonds, quel que soit le support ou le procédé technique utilisé. Un moyen de paiement scriptural (chèque, carte, virement, prélèvement…) est la combinaison d'un instrument (sur support papier ou numérisé), qui permet de produire un ordre de paiement, et d'un dispositif technique et organisationnel qui permet le traitement de cet ordre. La monnaie fiduciaire ne nécessite pas d'instruction ni de système de communication spécifique. La transmission physique suffit. Elle peut être immédiatement réutilisée par son porteur. Elle ne nécessite pas la détention d'un compte auprès d'un intermédiaire financier. Elle est en outre porteuse d'une compensation et d'un règlement immédiat. Elle assure l'anonymat des porteurs et des transactions, par contre elle est limitée aux transactions face-à -face. […]

L'évolution des solutions de paiement dans la vie numérique

L'écosystème TIC va permettre aux banques d'étendre leurs services de paiements aux nouveaux réseaux mobiles et « ad hoc ». Le monde des réseaux télécoms et le monde de l'Internet (réseau IP) convergent en un seul réseau sur lequel la gestion des identités numériques, des biens numériques et des transactions vont permettre aux banques et établissements de paiement de démultiplier les solutions de paiement. Cette évolution va également leur permettre de devenir un tiers de confiance dans les domaines de l'identité numérique, de la relation client ciblée avec des partenaires des domaines de la grande distribution, de l'assurance et des services relatifs à  la santé. […]

Lien vers l’étude intitulée Les moyens de paiement, pierre angulaire de l'intermédiation financière

Veilleur et spécialiste en cybersécurité