La crise financière du 20 au 26 avril

In Carnet de veille
Déroulez ici

En complément du récapitulatif de l'actualité bancaire, voici le rappel des dernières interventions des Etats pour combattre la crise financière.

International

Le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn a affirmé que la réunion du Fonds samedi avait permis de parvenir à  un consensus des Etats membres sur les mesures de relance et la nécessité d’assainir les banques. >> lien ici.

Etats-Unis

La Réserve fédérale américaine (Fed, banque centrale) a indiqué, vendredi 29 avril, les deux critères “méthodologiques” qui président à  l’audit que le Trésor mène sur les 19 principales banques des Etats-Unis, celles qui détiennent plus de 100 milliards de dollars d’actifs. Les résultats de l’audit seront connus le 4 mai. >> lien ici. (Autre article ici)

Le président américain Barack Obama a appelé jeudi à  une réforme des conditions imposées par les sociétés de cartes de crédit pour assurer une meilleure protection des consommateurs et mettre fin aux abus. >> lien ici.

France

LBO : les banques françaises réfléchissent à  une structure de défaisance. Les grandes banques françaises envisagent de créer un dispositif de place à  qui ils confieraient leurs créances à  effet de levier. Un tel mécanisme leur permettrait d’entrer au capital des sociétés en crise mais en en confiant la gestion à  une structure mutualisée. >> lien ici.

Belgique

Fortis refuse de rembourser 5,2 milliards à  l’Etat. Fortis Banque a envoyé un courrier au début du mois à  l’Etat belge pour lui annoncer qu’elle n’était pas prête à  rembourser les 5,2 milliards d’euros prêtés par l’Etat, au motif que ce remboursement aurait un impact trop important sur sa position en liquidité. >> lien ici.

Allemagne

Le secteur bancaire allemand a accumulé 816 milliards d’euros d’actifs à  risques, révèle samedi la presse allemande en citant un rapport confidentiel du Bafin, l’autorité de tutelle du secteur financier. >> lien ici.

Berlin accepte de se porter garant pour tous les actifs toxiques des banques. Au lieu d’une « bad bank » centrale, chaque établissement de crédit devra créer sa propre structure de défaisance. >> lien ici.

Suisse

Dans sa séance de ce jour (22.04.2009), le Conseil fédéral a eu une discussion au sujet d'une éventuelle troisième phase de mesures de stabilisation de l’économie. >> lien ici.

 

NDLR. Les textes ci-dessus sont en partie des citations extraites directement de l’article auquel le lien fait référence.

La newsletter