La crise financière du 2 au 8 mars

In Carnet de veille
Déroulez ici

En complément du récapitulatif de l'actualité bancaire, voici le rappel des dernières interventions des Etats pour combattre la crise financière.

International

Les grandes banques de la planète réunies à  Londres avant le G20. Les dirigeants des principales banques japonaises, européennes et américains se réuniront ce mois-ci à  Londres pour débattre de l’avenir du système financier, écrit dimanche le journal japonais Nikkei. >> lien ici.

Europe

La Commission a adopté aujourd'hui deux propositions relatives à  un nouveau mécanisme d'évaluation de Schengen, qui permet de contrôler l'application des règles de Schengen dans les à‰tats membres. Ces propositions viennent compléter le mécanisme actuel et prévoient des inspections inopinées afin de garantir un niveau élevé de mise en Å“uvre des règles de Schengen dans les à‰tats membres. >> lien ici.

La Hongrie a proposé dimanche la mise en place d’un plan d’aide doté de 160 à  190 milliards d’euros pour le secteur financier en difficulté des pays d’Europe de l’Est, afin d’éviter que ne tombe “un nouveau rideau de fer” sur le continent.>> lien ici. 

Europe

Les dirigeants de l’Union européenne sont convenus dimanche d’un traitement des actifs toxiques de leurs banques dans un cadre communautaire et ce pour ne pas nuire aux règles de concurrence du marché unique. >> lien ici.

Suisse

Lors de sa séance du 06.03.2009, le Conseil fédéral a réaffirmé que la protection de la sphère privée des clients des banques (secret bancaire) vis-à -vis d’interventions injustifiées de la part de l’Etat restait garantie. Le Conseil fédéral entend toutefois améliorer la collaboration avec d’autres Etats en matière de délit fiscal. >> lien ici.

Belgique

Les banques belges sont exposées à  raison de près de 100 milliards d’euros en Europe centrale et de l’Est ainsi qu’en Turquie, soit près d’un tiers du Produit Intérieur Brut de la Belgique. C’est que font apparaître des chiffres de la Banque des règlements internationaux, rapporte vendredi la presse. >> lien ici. 

France

Les banques françaises ont pris des engagements en faveur des emprunteurs victimes de chômage partiel, de la même façon qu’elles ont promis d’accompagner les personnes en difficulté à  la suite de prêts relais, annonce Christine Lagarde. >> lien ici.

Grande-Bretagne

La Banque d’Angleterre est la première banque centrale en Europe à  engager une politique d’assouplissement quantitatif. A partir de mercredi, elle se portera acheteuse d’obligations d’Etat britanniques sur des maturités de 5 à  25 ans, dans le cadre d’appels d’offres bi-hebdomadaires. Ces achats seront financés par le recours à  la planche à  billets. >> lien ici.

Le gouvernement britannique annonce, samedi 7 mars, qu’il va assurer l’équivalent de 260 milliards de livres (290 milliards d’euros) d’actifs toxiques de Lloyds Banking Group (LBG), groupe né de la fusion des banques HBOS et Lloyds TSB. >> lien ici.

Autriche

Les banques autrichiennes sont fragilisées par leur exposition en Europe de l’Est. Engagée à  hauteur de 230 milliards d’euros, l’Autriche est le premier investisseur européen de la région, avec près de 20 % du marché, devant l’Allemagne, l’Italie et la France. >> lien ici.

 

NDLR. Les textes ci-dessus sont en partie des citations extraites directement de l’article auquel le lien fait référence.

La newsletter