Crise financière – interventions des Etats du 17 au 23 novembre

In Carnet de veille
Déroulez ici

En complément du récapitulatif de l'actualité bancaire, voici le rappel des dernières interventions des Etats pour combattre la crise financière.

International

Sommet du G20

Voir le commiqué final du G20. >> lien ici.

Les dirigeants des principales puissances économiques du monde se sont mis d’accord, samedi 15 novembre, sur les grandes lignes d’un plan de lutte contre les dérives du système financier international qui ont conduit à  la plus grave crise depuis des décennies. Les chefs d’Etat et de gouvernement du G20 s’en sont cependant largement tenus à  Washington à  des déclarations de principe. Ils s’en sont remis à  leurs ministres des finances pour mettre au point des mesures concrètes avant le 31 mars 2009, notamment en matière de régulation des marchés financiers. >> lien ici.

Autres nouvelles internationales

La BCE a publié son bulletin pour le mois de novembre. A noter une section spéciale traitant des conditions anormales actuelles des marchés. >> lien ici.

En référence aux mesures annoncées par la Banque centrale européenne (BCE), le 15 Octobre 2008, c’est-à -dire l’extension temporaire de la liste des actifs éligibles admis en garantie des opérations de crédit de l’Eurosystème, l’Eurosystème a fourni des spécifications techniques sur les critères d’admissibilité élargie qui restera en vigueur jusqu’à  la fin de 2009. >> lien ici.

Etats-Unis

Le conseil d’administration de la FDIC a approuvé les règles finales relatives à  son programme temporaire de garantie de liquidité le 21 novembre. >> lien ici.

France

Le médiateur du crédit nommé par le gouvernement, René Ricol, dénonce, dans un entretien à  La Tribune, mercredi 19 novembre, les dérives commises par certaines banques. “Il y a eu des abus de certains banquiers”, explique-t-il, citant notamment “des prises de marge” et “une volonté délibérée de réduire les risques” qui a pu “mettre en péril des entreprises”. >> lien ici.

Nicolas Sarkozy lance son fonds d’investissement français. Le chef de l’Etat porte aujourd’hui sur les fonts baptismaux le fonds souverain à  la française, conçu comme le fer de lance de sa politique industrielle. Logé au sein de la Caisse des Dépôts, il sera doté de 20 milliards d’euros. >> lien ici.

Belgique

Le ministre des Finances, Didier Reynders estime « scandaleuses » les affirmations du Standaard, qui affirme que le gouvernement a caché le soutien supplémentaire de 3 milliards d’euros accordé par le Trésor belge à  Fortis lors des tractations avec BNP Paribas. >> lien ici.

Hongrie

L’UE a approuvé un prêt de 6,5 milliards d’euros à  la Hongrie pour l’aider à  surmonter les difficultés nées de la crise financière mondiale. Le pays devrait recevoir en tout une aide de 20 milliards de dollars, le FMI et la Banque mondiale lui octroyant également des fonds. >> lien ici.

Lettonie

La Lettonie a annoncé jeudi son intention de demander à  l’Union européenne et au Fonds monétaire international (FMI) une aide financière pour stabiliser son système bancaire et financier. >> lien ici.

 

 

NDLR. Les textes ci-dessus sont en partie des citations extraites directement de l’article auquel le lien fait référence.

La newsletter