Crise financière – interventions des Etats pendant la période du 20 au 26 octobre

En complément du récapitulatif de l'actualité bancaire, voici le rappel des dernières interventions des Etats pour combattre la crise financière.

un petit clic pour ma veille

International

Les dirigeants d’Asie et d’Europe, réunis vendredi et samedi à  Pékin, ont appelé à  une réforme profonde du système financier, avant le sommet des grandes puissances industrialisées et émergentes du G20 le mois prochain, dont ils attendent « des décisions ». >> lien ici.

Etats-Unis

La Réserve fédérale américaine a annoncé mardi la création d’un programme de rachat d’actifs des fonds communs de placement monétaires, dans un nouvel effort pour enrayer la crise du crédit. L’initiative pourrait coà»ter à  l’Etat jusqu’à  540 milliards de dollars (411 milliards d’euros). >> lien ici.

Le secrétaire américain au Trésor Henry Paulson a défendu mercredi sa décision controversée de laisser Lehman Brothers faire faillite, estimant que la banque d’affaires ne pouvait pas être sauvée. >> lien ici.

France

Le président français Nicolas Sarkozy a relancé mardi son idée controversée de gouvernement économique en zone euro, après la crise financière, et plaidé pour des prises de participation des Etats européens dans les entreprises stratégiques. >> lien ici.

En France, Les établissements de crédit annoncent la mise en Å“uvre d'une série d'engagements afin d'aider leurs clients à  gérer au mieux une opération de crédit relais dans le contexte actuel de retournement du marché immobilier. >> lien ici.

L’Etat va injecter 10,5 milliards d’euros dans six banques françaises. Grà¢ce à  cette injection, rendue nécessaire par la pression des marchés, les banques françaises vont relever leur ratio Tier-1 d’environ 50 points de base, soit une augmentation globale de 10,5 milliards d’euros de leur capital. >> lien ici.

Le gouvernement français apportera 10,5 milliards d’euros au capital de six établissements bancaires nationaux. Il espère ainsi rouvrir le robinet du crédit aux ménages, aux PME et aux collectivités. De cette manne, plus de 2,5 milliards iront à  BNP Paribas, la 2e mieux dotée des banques hexagonales. >> lien ici.

La ministre de l’Economie Christine Lagarde a affirmé samedi que des sanctions seraient prises contre la Caisse d’Epargne pour les dysfonctionnements constatés dans son système de contrôle, qui ont fait perdre 700 millions d’euros à  l’établissement bancaire. >> lien ici.

La Société de financement de l’économie française (SFEF) nouvellement créée a accordé cinq milliards d’euros de prêts à  sept banques françaises pour relancer le crédit à  l’économie, annonce vendredi la ministre de l’Economie Christine Lagarde. >> lien ici.

Suisse

La Suisse réfute les accusations dont elle est l’objet. Malgré les pressions de Berlin, Paris et Bruxelles, Berne fait le gros dos et renvoie les Européens aux accords qu’ils ont conclus. >> lien ici.

Allemagne

Berlin limite son aide à  10 milliards d’euros par banque. Les dirigeants des banques bénéficiant du plan d’aide publique ne pourront pas voir leur rémunération excéder 500.000 euros par an. Les dividendes ne pourront être payés qu’à  l’Etat. La prise en charge par l’Etat d’actifs à  risque est limitée à  5 milliards. >> lien ici.

Pays-Bas

L’Etat néerlandais consacre la moitié de son enveloppe de 20 milliards d’euros, destinée à  aider les banques outre-Moerdijk, à  renforcer le seul ING. >> lien ici.

En injectant 10 milliards d’euros dans le groupe bancaire ING pour l’aider à  traverser la crise financière, l’Etat néerlandais intervient pour la troisième fois dans une banque et espère redonner confiance aux marchés et aux clients des banques. >> lien ici.

Portugal

Les principales banques portugaises, privées et publique, ont annoncé vendredi soir qu’elles envisageaient de recourir au plan de garanties d’Etat mis en place par le gouvernement, dans le cadre d’une décision concertée. >> lien ici.

Belgique

Les gouvernements fédéral, wallon et flamand ont convenu lundi matin d’intervenir ensemble à  concurrence d’un milliard et demi d’euros pour augmenter le capital d’Ethias, a annoncé le premier ministre Yves Leterme à  l’issue d’une réunion des trois exécutifs. >> lien ici.

Koweà¯t

Des opérateurs de la Bourse de Koweà¯t ont interrompu leur travail dimanche pour protester contre l’inaction du gouvernement face à  la crise financière mondiale qui touche aussi les Etats du Golfe. >> lien ici.

Arabie Saoudite et Emirats arabes unis

L’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis ont décidé de mobiliser 10 milliards de dollars afin de les injecter dans leur secteur bancaire pour rétablir la liquidité des banques. >> lien ici.

Argentine

La présidente argentine Cristina Kirchner a annoncé, mardi 21 octobre, sa volonté de nationaliser le système privé de retraites en invoquant les pertes subies par les fonds de pension en raison de la crise financière internationale. >> lien ici.

Mexique

La situation est restée tendue jeudi en Amérique latine, particulièrement au Mexique où la banque centrale est massivement intervenue pour empêcher la dégringolade du peso. >> lien ici.

Japon

Le gouvernement japonais est prêt à  injecter jusqu’à  10.000 milliards de yens (87 milliards d’euros) dans les banques du pays en difficulté. >> lien ici.

Veilleur et spécialiste en cybersécurité