vendredi , 14 août 2020

Revue de l’actualité bancaire du 23 au 28 septembre

Voici la synthèse des nouvelles de l'actualité bancaire sélectionnées par B3B.

Bonne lecture.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

Banque

Le groupe Washington Mutual sous la protection de la loi sur les faillites. Le groupe financier américain Washington Mutual a annoncé s’être placé sous la protection de la loi sur les faillites. Les activités du groupe avaient été fermées jeudi soir par les autorités américaines. Les activités bancaires, Washington Mutual Bank et Washington Mutual FSB, doivent être reprises par JPMorgan Chase. >> lien ici.

JP Morgan reprend les activités bancaires de Washington Mutual dans l’urgence. Les autorités américaines ont décidé jeudi soir de fermer la première caisse d’épargne du pays, Washington Mutual. Ses activités bancaires ont été immédiatement transférées chez JPMorgan. Le repreneur va lever 8 milliards de dollars pour réaliser ce rachat. >> lien ici.

JP Morgan Chase porte de 8 à  10 milliards de dollars son augmentation de capital. La banque américaine va émettre 246,9 millions d’actions nouvelles pour renforcer ses fonds propres et racheter les activités bancaires de Washington Mutual. >> lien ici.

Goldman Sachs compte lever 10 milliards de dollars dont cinq auprès de Warren Buffet. Le milliardaire américain va investir 5 milliards de dollars dans la banque d’affaires et pourrait doubler la mise dans les cinq prochaines années. Goldman Sachs prévoit par ailleurs de lever cinq autres milliards rapidement et non 2,5 milliards comme attendus. >> lien ici.

La méga-banque japonaise Mitsubishi-UFJ à  la rescousse de Morgan Stanley. Largement épargnée par la crise financière mondiale, la méga-banque japonaise Mitsubishi UFJ a annoncé lundi son intention de voler au secours de sa consoeur américaine en détresse Morgan Stanley, dont elle va acheter jusqu’à  20% du capital pour près de 6 milliards d’euros. >> lien ici.

La Réserve fédérale américaine (Fed) a annoncé, dimanche soir 21 septembre, qu’elle avait accepté que les deux dernières grandes banques d’affaires du pays, Morgan Stanley et Goldman Sachs, deviennent des holdings, une nouvelle structure qui pourrait les aider à  mieux surmonter la crise financière. >> lien ici.

Wachovia : les rumeurs de rachat se multiplient. Des négociations auraient commencé avec Santander, Citigroup ou encore Wells Fargo. Quatrième banque américaine en termes d’actifs, Wachovia a vu sa valeur boursière chuter de moitié au cours de la semaine écoulée. >> lien ici

Wachovia pourrait fusionner avec Citigroup. Selon la presse américaine, la quatrième banque américaine par les actifs a engagé des pourparlers préliminaires avec plusieurs consoeurs en vue d’une éventuelle fusion, dont sa compatriote Citigroup. >> lien ici.

Nomura aurait racheté Lehman Brothers en Europe pour seulement 2 dollars. Le groupe japonais de services financiers Nomura Holdings n’a payé que deux dollars symboliques pour la reprise des activités de courtage et de banque d’investissement de Lehman Brothers en Europe et au Moyen-Orient, assure vendredi le quotidien des affaires japonais Nikkei. >> lien ici.

Les détenteurs d’obligations de la banque d’affaires américaine Lehman Brothers sont menacés de “pertes potentielles de près de 110 milliards de dollars”, estime le Financial Times en ligne lundi soir. >> lien ici.

Barclays pourrait supprimer 5.000 emplois chez Lehman Brothers. Le groupe britannique se séparerait de la moitié de l’effectif salarié qu’il a intégré à  l’occasion du rachat de la banque d’investissement et du courtage de la banque de Wall Street. Une estimation plus basse se cantonne à  2.500 suppressions d’emplois. >> lien ici

Natixis réussit son augmentation de capital. L’augmentation de capital a été souscrite à  97%. “Un très grand succès compte tenu du contexte de crise”, selon le directeur général de la banque, Dominique Ferrero. En levant 3,7 milliards d’euros, Natixis renforce sa solidité financière, mise à  mal par les subprimes. >> lien ici.

Pour sortir de la crise, le bancassureur belgo-néerlandais a annoncé qu’il allait céder des actifs d’une valeur de 5 à  10 milliards d’euros. Le titre Fortis est tombé à  son plus bas niveau depuis 14 ans à  Amsterdam et à  Bruxelles face à  des rumeurs de problèmes de liquidités. L’action a perdu jusqu’à  20% de sa valeur. >> lien ici.

Une décision devrait intervenir d’ici la fin de la journée concernant Fortis dont le cours en bourse n’a cessé de chuter ces dernières semaines. “Toutes les pistes sont ouvertes”, a commenté M. Reynders, notamment interrogé sur RTL-TVI quant à  une possible nationalisation. Le ministre des Finances a répété que le gouvernement entend faire en sorte que la situation des épargnants soit privilégiée. >> lien ici.

BNP Paribas et ING cités pour une éventuelle reprise de Fortis. Les autorités bancaires espèrent trouver une solution ce dimanche pour remédier à  la crise de confiance que traverse l’établissement franco-néerlandais. Selon la presse belge, BNP Paribas et ING sont les candidats les plus sérieux à  un rachat de tout ou partie de leur concurrent en difficulté. >> lien ici.

Les autorités britanniques vont nationaliser la caisse de crédit Bradford & Bingley, fragilisée par la crise du crédit et de l’immobilier, croit savoir la BBC, alors que Londres assure que rien n’a encore été décidé. >> lien ici.

HSBC supprime 1.100 postes dans le monde en raison de la crise financière. La banque britannique HSBC va supprimer 1.100 emplois dans le monde en raison de la crise financière, a annoncé vendredi un porte-parole. >> lien ici.

La Société Générale annonce qu’elle va durcir ses conditions de crédit. Le deuxième banque française va durcir ses conditions d’octroi de crédit. Mais elle ne compte pas modifier sa stratégie dans ses activités de marché. >> lien ici.

Crise fi
nancière

Au Danemark, la Banque centrale et plusieurs établissements viennent à  la rescousse de la petite Ebh Bank, affectée par la crise. C’est la deuxième banque danoise à  se déclarer ouvertement en difficulté en quelques semaines. De son côté, la danoise Saxo Bank affirme conserver une bonne santé financière… mais prévoit de supprimer un tiers de son effectif. >> lien ici.

Le Congrès américain s’apprête à   adopter un accord en vue de créer un fonds gouvernemental de 700 milliards de dollars pour éloigner le risque d’une implosion du système financier. A l’issue de longues négociations au Capitole qui se sont achevées dimanche aux premières heures, les leaders parlementaires démocrates et républicains ont présenté les grandes lignes d’un projet qui modifie des parties essentielles du plan de sauvetage initialement proposé par la Maison blanche. >> lien ici.

L’Europe n’a pas besoin d’un plan de sauvegarde à  l’image de celui que s’apprêtent à  adopter les Etats-Unis mais elle doit éviter une attitude de laissez-faire et introduire un contrôle de la finance plus strict, ont estimé mercredi des responsables de l’Union Européenne. >> lien ici.

Sur fond d’angoisse, Paris garantit la “solidité” de ses banques. Alors que l’Europe attend avec anxiété l’approbation par le Congrès américain du plan de sauvetage du secteur financier, l’Elysée et le gouvernement français assurent que le secteur bancaire ne court pas de risque de faillites en série dans ce pays. >> lien ici.

Selon le fonds de placement Swisscanto, les caisses de pension helvétiques ont jusqu’à  présent perdu environ 30 milliards de francs suisses (18,8 milliards d’euros) à  cause de la crise. Soit de 5 à  6% du total de leurs avoirs. >> lien ici.

Gestion des risques et fraude

BNP Paribas Asset Management (BNPP AM) a obtenu, le 30 mai 2008 la certification SAS 70 de type II, pour ses entités en France et en Grande Bretagne. En obtenant cette certification reconnue internationalement, BNPP AM confirme le haut niveau de qualité de ses opérations et d’efficacité de son contrôle interne.  >> lien ici.

26 entreprises de Wall Street, dont Fannie Mae, Freddie Mac et Lehman Brothers, sont sous l’Å“il de l’agence fédérale, qui cherche à  déterminer si certains bilans ont été truqués. >> lien ici.

Développement des affaires

PayPal, leader mondial du paiement en ligne, et BNP Paribas Personal Finance, N °1 du crédit aux particuliers en Europe, annoncent la conclusion d’un partenariat stratégique européen pour le financement des achats en ligne. PayPal a intégré la carte Aurore Cetelem dans son offre de moyens de paiement, en France, Italie et Espagne. >> lien ici.

Le Credit Suisse a le plaisir d’annoncer qu’une licence lui a été octroyée pour effectuer des opérations à  Bahreà¯n. Cette licence lui permettra d’ouvrir une succursale à  Manama (Bahreà¯n) et, partant, de développer davantage sa présence au Moyen-Orient. >> lien ici.

La guerre des dépôts bancaires fait rage en Espagne. Banesto vient de frapper un grand coup sur le marché hautement disputé de l’épargne bancaire en Espagne. La dernière initiative de la filiale de banque de détail du géant bancaire Santander consiste à  « offrir » une voiture totalement gratuite, y compris les taxes et frais de déplacement jusqu’au concessionnaire le plus proche. >> lien ici.

Banque en ligne

Saxo Bank, annonce le lancement de Saxo Banque France, suite à  l’acquisition, en Mai 2008, du courtier en ligne Cambiste.com, partenaire français de la banque danoise. Apres avoir obtenu l’agrément de la Banque de France pour devenir une banque régulée, Cambiste.com est devenue Saxo Banque France. >> lien ici.

Réglementaire, juridique et blanchiment

La Banque Internationale des Réglements BRI / BIS publie les analyses suivantes :

L’AMF publie les documents et prises de position suivants :

  • Modèle type de déclarations sur les positions courtes relatives aux dispositions de l’AMF du 19 septembre 2008 sur les titres du secteur financier
  • La Commission des sanctions de l’AMF rappelle qu’un dépassement du délai de livraison d’instruments financiers expose à  une sanction
  • Questions-réponses sur le communiqué de l’AMF : Ventes à  découvert : interdiction des transactions non sécurisées et transparence des positions courtes sur titres du secteur financier
  • AMF responses to the consultation of European Commission’s services related to a EU proposal for the regulation of credit rating agencies -CRAs- (en anglais uniquement)

L’AMF annonce que sa commission des sanctions a infligé un avertissement et une sanction pécuniaire de 300.000 euros à  la Banque d’Orsay, filiale de la banque allemande WestLB pour non respect du délai de livraisons de titres vendus à  découvert. >> lien ici.

Le CESR publie les documents et positions suivants :

  • CESR’s comment letter to IASB's Exposure Draft on an improved Conceptual Framework for Financial Reporting
  • CESR’s comment letter to the IASB's Discussion Paper on Reducing Complexity in Reporting Financial Instruments

En Suisse, le Centre de Droit Bancaire et Financier a publié les analyses suivantes:

Sécurité

La Banque Nationale du Canada a fait savoir mardi qu’un ordinateur portable contenant une base de données sur des prêts hypothécaires avait été volé à  son siège social. >> lien ici.

Des banques suisses ont vu leur service d’e-banking piraté par des logiciels de type Cheval de Troie, conçus pour détourner les paiements faits par les clients, tout en leur délivrant la confirmation de leur ordre initial, afin que les détroussés ne se doutent de rien.>> lien ici.

Technologi
e

Pour la première fois en Suisse, 150 employés de Credit Suisse, PostFinance, Swisscard, Swisscom, Telekurs Multipay et Visa Europe peuvent désormais régler leur repas à  la cantine avec leur téléphone portable grà¢ce à  la technologie NFC. Il s’agit d’un projet-pilote de septembre à  novembre. >> lien ici.

 

NDLR. Les textes ci-dessus sont en partie des citations extraites directement de l’article auquel le lien fait référence.

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

Les 6 principes de la persuasion #ingénieriesociale

Selon une récente étude sur l'ingénierie sociale, 48% des gens échangeraient leur mot de passe contre un morceau de chocolat

Le hack qui pourrait faire croire à la reconnaissance faciale que vous êtes quelqu’un d’autre

La reconnaissance faciale prolifère rapidement mais les derniers développements en intelligence artificielle confirme qu'elle est loin d'être infaillible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter