dimanche , 27 septembre 2020

Et si le système de contrôle interne ne servait à  rien?

A l’heure où le système de contrôle interne revêt une importance particulière dans le contexte de la méga-fraude de la Société Générale, il peut être intéressant d’aborder le cas de la société Semco:

En bref, cette société brésilienne propose une palette de plus de 2’000 produits divers et variés, et y compris financiers. Son chiffre d’affaire n’a cessé de croître pendant les 20 dernières années, ceci dans un marché économique local très instable. Elle emploie plus de 3’000 personnes avec un taux de “turnover” de moins de 1%.


️ Pour m'offrir un café en échange du travail de veille réalisé gratuitement

On pourrait déduire qu’elle possède un système de contrôle interne performant, une organisation claire, des procédures formalisées, …. Mais la vérité est tout autre!

Dans cette entreprise brésilienne, il n’existe pas de titres (directeur, secrétaire, manager, …), pas de description de poste, pas de business plan, pas de stratégie, pas d’horaire de travail, etc.

Un modèle organisationnel qui amène, avec lui, une série de réflexions sur le fonctionnement “standard” de nos entreprises.

“… his father handed him control of the family’s small Brazilian company, Semco, a maker of industrial machinery. Faced with disastrous performance, Semler (at age 22) responded radically. He fired most of the top managers and got rid of most management layers; there are now three. He eliminated nearly all job titles. There’s still a CEO, but a half-dozen senior managers trade the title every six months, in March and September. Executives set their own pay, and everyone in the company knows what everyone else makes. All workers set their own hours. Every employee receives the company’s financial statements, and the labor union holds classes on how to read them. Workers choose their managers by vote and evaluate them regularly, with the results posted publicly.
Obviously it’s all insane, except that it seems to work.” (Fortune, 26 November 2001). Un extrait tiré de l’article Lessons from Semco on Structure, Growth and Change

De nombreux articles en relation avec le “cas Semco” sont disponibles sur internet. En voici une sélection:

Un autre article : logo PDF

D’autres liens:

Et le lien vers le dernier livre que Ricardo Semler a publié “The Seven-Day Weekend”

About Marc Barbezat

Blogueur et spécialiste en cybersécurité

Check Also

code QR

Un petit rappel, méfiez-vous des codes QR!

Voici un rappel que les code QR ne sont pas anodins

keyboard clavier

Une histoire de keylogger au temps de la guerre froide 🇺🇸️ 🇷🇺️

Une histoire intéressante de keylogger du temps de la guerre froide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La newsletter