Société Générale: Pour une surprise, c'est une surprise!

Les informations sur le jeune trader, Monsieur Jérôme Kerviel, inculpé dans le cadre de la méga-fraude à  la Société Générale ne cessent de s’accumuler.

un petit clic pour ma veille

C’est donc maintenant au tour de ses collègues de travail de se mettre à  table. Ainsi, l’article du Monde rapporte la vision de la fraude vue de l’intérieur. Un autre éclairage de l’affaire avec des citations « périlleuses » qu’auraient eues Jérôme Kerviel comme:

Oui c’est vrai, c’est fictif. Mais j’ai inventé cette opération pour ne pas faire apparaître le gain de 1,4 milliard d’euros que j’ai réalisé en 2007. Je voulais vous faire la surprise. …

Une réponse qui pourrait faire sourire mais comme le relève plus loin la source anonyme du journaliste: « Le trader qui ment pour cacher qu’il a fait un gain de 1,4 milliard d’euros, il n’existe pas ».

D’autres réactions éclosent sur le web, comme cet article à  découvrir intitulé « Le seul Français qui travaillait trop » et dont voici un extrait:

Car la Société Générale aurait sans doute évité de perdre 5 milliards d’euros si elle avait un peu mieux surveillé les congés d’un certain Jérôme K. Ledit Jérôme, à  en croire ses déclarations à  la justice relayées dans le quotidien « Le Monde », n’a pris que quatre jours de vacances l’an dernier. Quatre tout petits jours…

Comme vous le savez, aujourd’hui sur Internet, de nombreux sites « sociaux » mettent en vitrine les informations de millions d’hommes et de femmes, ainsi que leurs relations. Dans le cadre de cette affaire, le réflexe de nombreuse personnes a été de vérifier s’il existait des traces de ce trader sur des sites , comme Facebook ou Linkedin par exemple. Un bref tour d’horizon de l’identité numérique de Jérôme Kerviel est présenté dans ce billet ici. Reste encore à  distinguer le vrai du faux.

Veilleur et spécialiste en cybersécurité

Newsletter